En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

La dernière lettre du SnudiFO62


La crise du Covid : une aubaine pour détruire l'Ecole Républicaine.

La volonté de destruction des statuts, des missions, la mise sous tutelle par les mairies, rien ne nous serait épargné.

  • L'école mise sous la coupe des mairies : de nombreux-ses maires se sont immiscés dans le fonctionnement de l'école : horaires, jours d'ouverture, élèves accueillis, leur nombre. La territorialisation de l'école, nous n'en voulons pas !

  • Faire classe avec moins d'enseignant-es, c'est le but du 2S2C. Sur le temps scolaire, des intervenant-es mal payé-es, sans statut prendraient en charge des élèves. C'est la volonté de nous retirer ce qui fait l'essence de notre métier : la pluridisciplinarité. Nous n'aurions plus qu'à suivre les guides du Ministre toute la journée ?

  • La numérisation de l'enseignement: JM Blanquer l'a dit sur France-Inter, l'école de demain s'appuiera largement sur l'enseignement à distance. La belle affaire. Quand un enseignant suit 50 élèves il n'a pas d'autre choix que d'envoyer des fiches toutes prêtes pondues par des sites, on réalise alors des économies d'envergure. C'est l'expérience de nombre de nos collègues.

    • A l'initiative de FO, un vœu d'abandon de ce projet a été voté par FO, FSU et UNSA lors du CHSCT ministériel.

    Un groupe de hauts-fonctionnaires (DASEN, Recteurs, IEN, Inspecteurs Généraux) s'est d'ailleurs fendu d'une tribune dans laquelle il dénonce la destruction de l’École Républicaine par le Ministre Blanquer.

  • Le SNUDI-FO demande l'arrêt immédiat des projets 2S2C, des projets d'école autonome avec un sous-chef à sa tête.


Prime COVID : pas pour tout le monde...

Une prime, quelle qu'elle soit, ne masque pas les 18% de pouvoir d'achat perdus en 20 ans, le gel du point d'indice acté dans PPCR (les salaires seront réévalués en fonction des indicateurs macro-économiques, citation du protocole), l'indigence des primes de direction.

De plus, comme c'est la règle maintenant, cette prime de « surcroît de travail » oublie des catégories de personnels :

  • quid des directeurs-trices harassés de travail ? Rappelons qu'un de nos collègues à quelques semaines de la retraite s'est suicidé sur son lieu de travail à Saint-Laurent-du-Var.

  • Quid des collègues qui ont effectué 6 ou 7 demi-journées, qui ont quitté leur confinement 6 ou 7 fois au plus fort de la crise et qui percevront zéro euro ?

La prime Covid n'efface pas les revendications salariales !

Direction : communiqué des directeurs-trices du SNUDI-FO 62.

La crise du Covid a mis les directeurs-trices en première ligne : plus de 1000 courriels à traiter, des protocoles à mettre en place, subir la pression de certains IEN préférant «presser» nos collègues pour obtenir du Maire une réouverture que de décrocher leur propre téléphone...C'en est trop !

Les directeurs-trices sont des PE chargé-es de direction, pas des «femmes et hommes à tout faire » au service de l'IEN ou du Maire, ce que préfigure le statut.

Lire le communiqué des directrices et directeurs du SNUDI-FO 62 ici


AESH, toujours pas suffisamment de matériel.

Nos collègues AESH ne sont pas mieux loti-es, loin s'en faut. A ce jour, le matériel de protection promis n'est pas arrivé. On demande donc de « prioriser » les collègues AESH qui auraient à intervenir « physiquement » auprès des élèves en difficulté.

Un nouveau symptôme de l'impossibilité de tenir ce protocole qui nous prive de masques homologués, de dépistage mais aussi des matériels de base.

Le SNUDI-FO demande que nos collègues AESH soient équipés comme il l'avait été prévu.


ASA, protocole après le 2 juin : hâte et impréparation.

De nombreux collègues nous contactent pour savoir ce qu'il adviendra des autorisations d'absence, du télétravail après le 2 juin.

Notre fédération a posé la question au Ministère, réponse : à ce jour, on ne sait pas... Voilà qui coupe court au dialogue social et qui marque l'impréparation de la reprise du 2 juin. On en revient toujours à la même conclusion : ce gouvernement excelle à détruire (missions, statuts, l'école républicaine) mais peine à construire des réponse et protéger ses personnels.

Annoncer le jeudi 28 en soirée une réouverture le 2 juin en sachant que le lundi 1er est férié présage encore de ratés, dysfonctionnements mais aussi de courriels à toute heure du jour, de la nuit, du week-end.



Infos administratives : mouvement, Hors-Classe.

Mouvement : des modifications

  •  consultation du barème : à compter du vendredi 29 mai 16h00

  •  phase d'échange avec le service concernant le barème : du 29 mai au 12 juin

  •  retour du barème pour tous les participants (même si le candidat n'a pas fait de demande de modification) : au plus tard le 12 juin

  •  consultation du barème final : à partir du 16 juin

  •  consultation de l'affectation : à compter du mercredi 24 juin

Hors-Classe

La CAPD se tient le 2 juin, 14h30 et le Groupe de Travail s'est tenu hier. Nous reviendrons en détail sur le scandale des promotions de type « PPCR » : arbitraire, instituteur-trices doublement voire triplement lésés.

N'hésitez surtout pas à nous contacter pour vous renseigner sur les règles, les promotions.


 

Note : nous nous étions adressés au DASEN le vendredi 15 pour obtenir des réponses sur les questions autour du protocole, toujours pas de réponse malgré notre relance ce mardi...le dialogue social serait-il rompu à tous les étages de la hiérarchie ? Qu'on ne s'y trompe pas, ce ne sont pas QUE les syndicats qui sont méprisés, ce sont aussi tous les collègues dont nous relayons les questions, revendications et inquiétudes. Le nouveau monde ?

Le DASEN accorde une visio-conférence aux organisations syndicales cette après-midi ! Peut-être des réponses 15 jours plus tard.


 

Aujourd'hui, comment défendre les statuts, les salaires, les conditions de travail et les retraites, se défendre et ne pas rester isolé ?

En adhérant au SNUDI-FO !

Lire la suite


La crise du Covid : une aubaine pour détruire l'Ecole Républicaine.

La volonté de destruction des statuts, des missions, la mise sous tutelle par les mairies, rien ne nous serait épargné.

  • L'école mise sous la coupe des mairies : de nombreux-ses maires se sont immiscés dans le fonctionnement de l'école : horaires, jours d'ouverture, élèves accueillis, leur nombre. La territorialisation de l'école, nous n'en voulons pas !

  • Faire classe avec moins d'enseignant-es, c'est le but du 2S2C. Sur le temps scolaire, des intervenant-es mal payé-es, sans statut prendraient en charge des élèves. C'est la volonté de nous retirer ce qui fait l'essence de notre métier : la pluridisciplinarité. Nous n'aurions plus qu'à suivre les guides du Ministre toute la journée ?

  • La numérisation de l'enseignement: JM Blanquer l'a dit sur France-Inter, l'école de demain s'appuiera largement sur l'enseignement à distance. La belle affaire. Quand un enseignant suit 50 élèves il n'a pas d'autre choix que d'envoyer des fiches toutes prêtes pondues par des sites, on réalise alors des économies d'envergure. C'est l'expérience de nombre de nos collègues.

    • A l'initiative de FO, un vœu d'abandon de ce projet a été voté par FO, FSU et UNSA lors du CHSCT ministériel.

    Un groupe de hauts-fonctionnaires (DASEN, Recteurs, IEN, Inspecteurs Généraux) s'est d'ailleurs fendu d'une tribune dans laquelle il dénonce la destruction de l’École Républicaine par le Ministre Blanquer.

  • Le SNUDI-FO demande l'arrêt immédiat des projets 2S2C, des projets d'école autonome avec un sous-chef à sa tête.


Prime COVID : pas pour tout le monde...

Une prime, quelle qu'elle soit, ne masque pas les 18% de pouvoir d'achat perdus en 20 ans, le gel du point d'indice acté dans PPCR (les salaires seront réévalués en fonction des indicateurs macro-économiques, citation du protocole), l'indigence des primes de direction.

De plus, comme c'est la règle maintenant, cette prime de « surcroît de travail » oublie des catégories de personnels :

  • quid des directeurs-trices harassés de travail ? Rappelons qu'un de nos collègues à quelques semaines de la retraite s'est suicidé sur son lieu de travail à Saint-Laurent-du-Var.

  • Quid des collègues qui ont effectué 6 ou 7 demi-journées, qui ont quitté leur confinement 6 ou 7 fois au plus fort de la crise et qui percevront zéro euro ?

La prime Covid n'efface pas les revendications salariales !

Direction : communiqué des directeurs-trices du SNUDI-FO 62.

La crise du Covid a mis les directeurs-trices en première ligne : plus de 1000 courriels à traiter, des protocoles à mettre en place, subir la pression de certains IEN préférant «presser» nos collègues pour obtenir du Maire une réouverture que de décrocher leur propre téléphone...C'en est trop !

Les directeurs-trices sont des PE chargé-es de direction, pas des «femmes et hommes à tout faire » au service de l'IEN ou du Maire, ce que préfigure le statut.

Lire le communiqué des directrices et directeurs du SNUDI-FO 62 ici


AESH, toujours pas suffisamment de matériel.

Nos collègues AESH ne sont pas mieux loti-es, loin s'en faut. A ce jour, le matériel de protection promis n'est pas arrivé. On demande donc de « prioriser » les collègues AESH qui auraient à intervenir « physiquement » auprès des élèves en difficulté.

Un nouveau symptôme de l'impossibilité de tenir ce protocole qui nous prive de masques homologués, de dépistage mais aussi des matériels de base.

Le SNUDI-FO demande que nos collègues AESH soient équipés comme il l'avait été prévu.


ASA, protocole après le 2 juin : hâte et impréparation.

De nombreux collègues nous contactent pour savoir ce qu'il adviendra des autorisations d'absence, du télétravail après le 2 juin.

Notre fédération a posé la question au Ministère, réponse : à ce jour, on ne sait pas... Voilà qui coupe court au dialogue social et qui marque l'impréparation de la reprise du 2 juin. On en revient toujours à la même conclusion : ce gouvernement excelle à détruire (missions, statuts, l'école républicaine) mais peine à construire des réponse et protéger ses personnels.

Annoncer le jeudi 28 en soirée une réouverture le 2 juin en sachant que le lundi 1er est férié présage encore de ratés, dysfonctionnements mais aussi de courriels à toute heure du jour, de la nuit, du week-end.



Infos administratives : mouvement, Hors-Classe.

Mouvement : des modifications

  •  consultation du barème : à compter du vendredi 29 mai 16h00

  •  phase d'échange avec le service concernant le barème : du 29 mai au 12 juin

  •  retour du barème pour tous les participants (même si le candidat n'a pas fait de demande de modification) : au plus tard le 12 juin

  •  consultation du barème final : à partir du 16 juin

  •  consultation de l'affectation : à compter du mercredi 24 juin

Hors-Classe

La CAPD se tient le 2 juin, 14h30 et le Groupe de Travail s'est tenu hier. Nous reviendrons en détail sur le scandale des promotions de type « PPCR » : arbitraire, instituteur-trices doublement voire triplement lésés.

N'hésitez surtout pas à nous contacter pour vous renseigner sur les règles, les promotions.


 

Note : nous nous étions adressés au DASEN le vendredi 15 pour obtenir des réponses sur les questions autour du protocole, toujours pas de réponse malgré notre relance ce mardi...le dialogue social serait-il rompu à tous les étages de la hiérarchie ? Qu'on ne s'y trompe pas, ce ne sont pas QUE les syndicats qui sont méprisés, ce sont aussi tous les collègues dont nous relayons les questions, revendications et inquiétudes. Le nouveau monde ?

Le DASEN accorde une visio-conférence aux organisations syndicales cette après-midi ! Peut-être des réponses 15 jours plus tard.


 

Aujourd'hui, comment défendre les statuts, les salaires, les conditions de travail et les retraites, se défendre et ne pas rester isolé ?

En adhérant au SNUDI-FO !

Fermer


 

Réunions d'Informations Syndicales

skype.jpg

Visio-RIS le mercredi 27 mai à 9h30

pour vous inscrire contact@snudifo62.fr jusque mardi 16h


En raison des mesures de confinement, toutes nos RIS et Stages de la période sont à ce jour annulés.
Restez informés en nous suivant sur ce site et sur
Facebook

 

Date A partir de Lieu
Mardi 17 mars 17h Ecole Primaire,
7 pl. Mairie
NOEUX-LES-AUXI
googlemapsicone.jpg
Mardi 17 mars 17h Ec. Mat. des Hautes
Communes, r. Ferry
MARCK
googlemapsicone.jpg
Mardi 24 mars 17h Ecole Salengro,
13 r. Broncquart
LUMBRES
googlemapsicone.jpg
Mardi 24 mars 17h Ecole Joliot-Curie,
1 r. du muguet
COURRIERES
googlemapsicone.jpg
Mardi 31 mars 17h Ecole Léon Blum,
rue Henry Caupin
HENIN-BEAUMONT
googlemapsicone.jpg
Mardi 28 avril 17h Ecole de Willerval, rue du château
WILLERVAL
googlemapsicone.jpg
Mardi 19 mai 17h Ecole Publique,
7 place de la Mairie

LONGFOSSE
googlemapsicone.jpg

iconepdf.png
Formulaire IEN RIS

S'informer et échanger librement en toute indépendance est un droit.

Baisse des salaires avec PPCR, accompagnement, rendez-vous de carrière, mouvement, inclusion, réforme de la fonction publique, retraites, incivilités/violences...

Ne restons pas esseulés dans nos classes !

Une réunion d'Information Syndicale (RIS) vous offre la possibilité de retrouver des collègues en dehors du cadre institutionnel, de vous exprimer, de partager, d'avoir des conseils, des informations, de rencontrer un délégué syndical à l'écoute de n'importe quelle situation.

Participer aux RIS ne signifie pas forcement "faire des heures en plus".
9h de RIS sont déductibles annuellement des 108h (hors CE et APC).

Alors n'hésitons plus, retrouvons-nous pour discuter de l'essentiel : nos droits !

logo_snudi62.PNG      

Fil d'actualité