En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

J'adhère en 3 minutes

buttonadhesion01.png

Métier

Personnels

Commissions

Culture plus

Visites

 213015 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Déclaration SNUDIFO CAPD du 29 mai

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://snudifo62.fr/data/fr-articles.xml

snudi62.jpgArras, le 29 mai 2015

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, mesdames et messieurs les représentants à la commission administrative paritaire départementale, bonjour.


 


 

Alors que se tiennent nationalement les groupes de travail et CAPD relatifs aux règles du mouvement des personnels, le SNUDI FO constate que les premières informations qui émanent de ces réunions concernant les modalités d'affectation des enseignants sur les postes étiquetés « REP+ » et « plus de maîtres que de classes » sont inquiétants. Le SNUDI FO s'oppose toujours à ces règles de cooptation sans transparence.

La lumière se fait sur ces dispositifs inscrits dans la « Loi de Refondation de l'Ecole » rejetée par Force Ouvrière. Dans notre département, l'ensemble des représentants du personnel a voté contre ces règles du mouvement.

Au-delà de toutes les justifications pédagogiques, les dispositifs « plus de maîtres que de classe » et « REP » génèrent un processus de de remise en cause des garanties statutaires et de l'implantation des classes ordinaires. C'est à ce titre que les trois organisations syndicales représentatives, le SNUDI FO, le SNUiPP et le SE-UNSA se sont adressés à Mme la Ministre conjointement

D'autre part, le SNUDI FO dénonce que dans tous les départements, le nôtre y compris, les DASEN se voient contraints de réserver des postes « plus de maîtres que de classe » quand ces postes seraient nécessaires pour éviter des fermetures de poste ou créer les ouvertures nécessaires. Après une année marquée par la difficulté de remplacement dans le département, le SNUDI FO réitère sa demande première : qu'il y ait d'abord autant de maîtres que de classes.

De plus, le blocage de centaines de postes a rendu le mouvement caduc pour nombre de collègues. Postes bloqués, postes profilés : des zones géographiques de notre département sont quasi inaccessibles. D'autres collègues victimes de suppression auront du mal à retrouver un poste équivalent dans des circonscriptions frappées par des suppressions et des blocages. Les collègues qui ont connu le mouvement il y a quelques années constatent avec effarement la dégradation de ses règles. Le mouvement est un axe essentiel de la vie professionnelle du professeur des écoles. Le dégrader, c'est dégrader les conditions de travail.

Ajoutons à cela le report du mouvement pour des raisons électorales, le dysfonctionnement du serveur, les délais très courts de contestation des accusés de réception intervenant durant les congés scolaires, tout était en place pour rendre la tâche difficile, malgré l'énorme travail fourni par les personnels chargés de gérer ce lourd dossier dans l'urgence.

Nous espérons que les enseignements seront tirés de cet épisode pour que chacun, collègues, personnels administratifs et organisations syndicales, puisse travailler sereinement sur le mouvement 2016.

iconepdf.png
 


 


 


Date de création : 02/06/2015 09:05
Catégorie : Commissions - CAPD-2014-2015
Page lue 1856 fois

Agenda syndical

 

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :