En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

J'adhère en 3 minutes

buttonadhesion01.png

Métier

Personnels

Commissions

Culture plus

Visites

 213024 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Appel de l'AG 13/06/2019

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://snudifo62.fr/data/fr-articles.xml

logo snudi réduit.pnglogofnec02.png

Appel de l’Assemblée générale

des adhérents du SNUDI-FO 62

L’Assemblée Générale du SNUDI-FO 62 s’est réunie le 13 juin 2019 à Calais. L’AG a fait le point sur les revendications et sur les moyens de les faire aboutir. 

Elle constate qu’après les mobilisations contre la loi travail et les ordonnances, la colère des salariés s'exprime sans discontinuité, notamment à travers le mouvement des gilets jaunes et toutes les mobilisations chez les enseignants et fonctionnaires, ainsi que par des grèves dans différents secteurs et particulièrement à présent dans les services des urgences hospitalières.

Force est de constater que, malgré l’importance des grèves, malgré l’importance des manifestations des Gilets jaunes qui ont poursuivi leurs mobilisations chaque samedi, le Gouvernement a maintenu toutes ses contre-réformes antisociales notamment la loi Blanquer sur l’école, la loi de transformation de la fonction publique et maintenant la réforme systémique des retraites.

Force est de constater que face à la profonde colère qui s’exprime dans le pays, le gouvernement a surtout répondu par la violence, les arrestations arbitraires, les mesures d’exception, à l’encontre des gilets jaunes, des lycéens, des salariés et des syndicalistes et maintenant la loi dite « anti-casseurs » qu’il a fait voter pour remettre en cause le droit de manifestation.

Avec la FNEC-FP-FO et son syndicat national, le SNUDI-FO 62  « condamne la stratégie dangereuse ordonnée par le gouvernement qui, dans les faits, installe un climat de violence, visant à interdire toute expression revendicative indépendante, toute possibilité de manifester démocratiquement, ce dans l’unique objectif de tenter de faire refluer les mobilisations sociales, ce qu’il n’est pas parvenu à faire jusqu’à présent, en témoigne la puissance de la manifestation parisienne du 1er mai et les grèves qui se multiplient dans de nombreux secteurs. »

Le SNUDI-FO 62 considère que face à l’entêtement et à la violence des attaques du Gouvernement, il est nécessaire de rassembler l’ensemble des salariés avec tous ceux qui se mobilisent sur nos revendications, parents d’élèves, retraités, Gilets jaunes, comme cela a pu se faire à plusieurs reprises dans les manifestations à Calais.

La grève qui s’étend maintenant dans tout le pays dans les services d’urgence est, à nos yeux, riche d’enseignements. Les délégués mandatés par 66 établissements en grève se sont constitués le 25 mai en comité national de grève, composé des représentants des personnels en grève et des représentants syndicaux.

N’est-ce pas la méthode qu’il faut suivre également dans l’éducation nationale où malgré les grèves qui se sont succédé pour le retrait de la loi Blanquer et de la réforme du lycée, et pour le retrait du projet de loi fonction publique, le gouvernement ne veut toujours rien lâcher.

N’est-ce pas la méthode qu’il faut suivre partout, dans tous les secteurs professionnels.

…/…

A chaque journée de grève nationale, le 5 février, puis le 19 mars, puis le 4 avril, puis à nouveau le 9 mai, notre syndicat et notre fédération ont posé la question de la reconduction de la grève pour gagner et des assemblées générales des personnels pour en débattre.

Suite aux mobilisations à l’initiative de la FNEC-FP-FO, le Ministre Blanquer a dû partiellement reculer en supprimant l’article sur les EPSF qui devaient regrouper collèges et écoles primaires. Mais le contenu réactionnaire de sa loi demeure.

Le gouvernement maintient sa politique d’austérité et de baisse des salaires. Il maintient son projet de loi « de transformation de la fonction publique » pour faire sauter le statut de fonctionnaire, instaurer l’arbitraire pour les mutations et l’avancement (avec la remise en cause des prérogatives des CAP) et privatiser les services publics. Il maintient la loi Blanquer et toutes les contre-réformes engagées dans l'Education Nationale. Il maintient les suppressions de postes et les fermetures de classes pour la rentrée. Il maintient son projet de retraites par points, visant la liquidation des 42 régimes de retraites existants.

Les personnels ne veulent pas rester l’arme au pied, et en même temps ils refusent les journées d’action sans lendemain. Ils veulent l’efficacité pour gagner sur les revendications :

Augmentation de tous les salaires ;

Augmentation de la valeur du point d’indice ;

Retrait de la loi Blanquer, dite « Ecole de la confiance »,

Retrait du projet de loi de « Transformation de la Fonction publique »,

Arrêt de la réforme territoriale, des mutualisations et des fermetures de services,

Création de tous les postes nécessaires,

Non au régime universel de retraites par points. 

La question de la grève efficace, la grève pour gagner, est posée.

Le SNUDI-FO appelle les personnels à se réunir, pour débattre des moyens à mettre en œuvre pour gagner et des rythmes pour ce faire.

Le SNUDI-FO prend ses responsabilités en appelant à amplifier les mobilisations en cours et le rapport de force, et à préparer la grève pour obtenir satisfaction.

Il invite ses adhérents et tous les collègues à préparer la manifestation nationale public-privé, le 21 septembre à Paris, pour l’abandon du projet de régime universel de retraites par points.

Il invite les collègues à adhérer au syndicat et à participer aux réunions pour s’informer et en débattre.

Adopté à l’unanimité par l’Assemblée Générale des adhérents

iconepdf.png


Date de création : 01/07/2019 18:33
Catégorie : Culture plus - Vie Syndicale-2018-2019
Page lue 44 fois

Agenda syndical

 

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :