En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

La classe exceptionnelle

colm_ppcr_glue.jpg

Classe exceptionnelle :
un grade réservé à une minorité, une sélection arbitraire.

Rappelons d’abord que c’est en application de PPCR que ce nouveau grade a été institué. Ses modalités d’accès sont précisées par le décret n° 2017-786 du 5 mai 2017 et par deux arrêtés du 10 mai 2017 qui fixent pour l’un, la liste des conditions d’exercice et des fonctions particulières permettant d’y prétendre et pour l’autre, les contingentements annuels*.

La grande majorité des personnels écartés de la classe exceptionnelle

Pour les PE, il s’élevait à 1,43 % des effectifs du corps en 2017 et progresse d’année en année pour atteindre 10 % en 2023. À cette date et au-delà, au meilleur du dispositif, tout comme il n’y a aucune garantie pour les personnels de dérouler leur carrière sur les deux premiers grades (classe normale et hors classe), celle d’accéder à la classe exceptionnelle sera encore plus restrictive.
 

Accès à la classe exceptionnelle : une parodie de barème

Un « barème national » est institué. Il comprend deux éléments : la valeur professionnelle et l’ancienneté dans la plage d’appel.

a) La valeur professionnelle
Pour les PE, c’est l’IA-DASEN qui détermine la valeur professionnelle des promouvables à partir du « parcours professionnel » des personnels. Il classe les promouvables en 4 groupes qui donnent à chacun des points de barème selon le tableau suivant :

 

Excellent Très satisfaisant Satisfaisant Insatisfaisant
140 points 90 points 40 points 0 points


Les chefs de service ont des taux à respecter pour les deux premières appréciations : entre 20 et 25 % pour chacun d’eux.


b) L’ancienneté dans la plage d’appel
Des points sont également attribués de manière progressive selon l’échelon et l’ancienneté dans l’échelon calculé au 31 août de l’année de la campagne en cours. Ils varient entre 3 points pour un PE au 3ème échelon HC sans ancienneté et 48 points pour un PE au 6ème échelon HC avec une ancienneté égale ou supérieure à 3 ans.

bareme_anciennete_class_exc.PNG


L’élément essentiel à noter avec ce barème est qu’un enseignant apprécié « excellent » aura toujours un barème supérieur à un autre évalué « très satisfaisant ». En effet, le barème pour un enseignant « très satisfaisant » ne peut dépasser 138 points (90 + 48) alors qu’un enseignant « excellent » aura au minimum 143 points (140 + 3)


L’arbitraire le plus total

Ainsi, c’est exclusivement l’appréciation du chef de service qui détermine ou pas la promotion. Cette appréciation est fondée sur le « parcours professionnel » du candidat selon les dires du ministère. En réalité, c’est l’arbitraire le plus total. L’IA détient désormais un pouvoir absolu dans les promotions de grade à la classe exceptionnelle.

Cette logique, c’est la logique de PPCR et la sélection arbitraire la plus totale pour cette promotion de grade est la même que pour les autres promotions (hors classe, avancement accéléré au 6ème et 8ème échelon).

Qui peut postuler ?

Peuvent postuler les professeurs des écoles hors-classe issus de 2 viviers.

Le 1er vivier (80% des promus) concerne les professeurs d’école situés au moins au 3ème échelon de la hors classe, avec 8 années d’exercice (continues ou discontinues) :

  • dans des conditions d’exercice difficiles (éducation prioritaire)
  • sur des fonctions particulières : directeur d’école ou chargé d’école, directeur ou directeur adjoint de Segpa, directeur ou directeur adjoint départemental ou régional UNSS, conseiller pédagogique, maître formateur, formateur académique, tuteur de stagiaire, référent auprès d’élèves en situation de handicap, affectation dans un établissement de l’enseignement supérieur (université, CPGE uniquement).

Les fonctions peuvent avoir été accomplies de façon continue ou pas et sur une ou plusieurs fonctions.

Le 2ème vivier (20% des promus) concerne les professeurs d’école ayant atteint le 6ème échelon de la hors classe.

Comment et quand postuler ?

Attention, si vous faites partie du premier vivier, vous devez faire acte de candidature sur I-Prof entre le entre le 02/03/2020 et le 23/03/2020. Vous serez informé·e par message électronique sur I-Prof et à votre adresse professionnelle pour candidater au titre du premier vivier.

Les éligibles au second vivier sont dispensés de la candidature.

Vous pouvez être éligibles aux deux viviers et, dans ce cas, n'oubliez pas de candidater au titre du premier vivier pour augmenter vos chances.


Vous avez donc seulement trois semaines pour faire cette démarche !
Commencez dès à présent à préparer toutes les pièces justificatives nécessaires, en particulier si vous avez un parcours diversifié (changement de corps par exemple).


Les CAP auront lieu courant juin.


Pour le SNUDI-FO, une seule exigence : abroger les dispositions issues de PPCR


Comme pour les boosts de carrière, l'accès à la Hors Classe, les dispositions pour la classe exceptionnelle confirment la destruction des droits que représentent toutes les décisions prises en application de PPCR : rendez-vous de carrière, grille nationale d’évaluation, accompagnement des enseignants, nouvelles modalités de carrière accélérée à la classe normale, modalités de passage à venir à la hors classe.


► Non à l’individualisation dans les promotions d’échelon et de grade instaurés par PPCR ;
► Pour une carrière qui garantisse à tous l’accès au grade et à l’échelon maximal de la grille indiciaire ;
► Abrogation du décret PPCR n°2017-786 du 5 mai 2017 ;
► Augmentation immédiate de 18 % de la valeur du point d’indice seul façon d'augmenter la rémunération des enseignants.


Date de création : 03/04/2020 11:26
Catégorie : - Carrière
Page lue 939 fois