En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

L'inFO du 62

logo_snudi62.PNG        Mobilisons-nous le vendredi 24 janvier !

Malgré toute la désinformation médiatique, les enseignants restent mobilisés dans le second et le premier degré.

Sur Calais, Arras, Saint-Omer, Boulogne les actions contre le projet de réforme par points continuent.

Beaucoup sont ceux qui ont déjà envoyé leur déclaration d'intention pour le vendredi 24 janvier. Des écoles seront à nouveau fermées. Rejoignez-les !

Car dans le projet de loi de réforme se confirme tout ce qui a été dénoncé depuis près de 2 ans et le début des négociations. 

> fin du code des pensions civiles et militaires ;

> pas d'assurance du maintien du niveau de pensions actuels ;

> aucune certitude que celui-ci ne variera pas ensuite au gré des décisions gouvernementales d'austérité ;

> confirmation de la mise en place d'un âge d'équilibre accompagné d'une décôte en cas de départ anticipé ;

> tout ou presque sera défini par ordonnance...

Ce n'est pas les pseudos-revalorisation de salaire du Ministre Blanquer qui permettront d'assurer à ceux qui subiront le système par points une retraite décente.

Pour ceux qui pensent ne pas être impacté, dans trois mois le ministre finira sûrement par annoncer qu'un âge pivot à 64 ans sera mis en place pour tous pour 2022 afin d'assurer que le système soit à l'équilibre dès 2025.

Ne restons pas sans agir, ne soyons pas le dindon de la farce !

Non à ce projet de société où l'on nous fera travailler indéfiniment pour une retraite misérable !

Rejoignez les AG d'enseignants du Calaisis, de l'Arrageois, de l'Audomarois...

Tous en grève et en manifestation, vendredi 24 janvier.

Lire la suite Lire la suite

logo_snudi62.PNG        Mobilisons-nous le vendredi 24 janvier !

Malgré toute la désinformation médiatique, les enseignants restent mobilisés dans le second et le premier degré.

Sur Calais, Arras, Saint-Omer, Boulogne les actions contre le projet de réforme par points continuent.

Beaucoup sont ceux qui ont déjà envoyé leur déclaration d'intention pour le vendredi 24 janvier. Des écoles seront à nouveau fermées. Rejoignez-les !

Car dans le projet de loi de réforme se confirme tout ce qui a été dénoncé depuis près de 2 ans et le début des négociations. 

> fin du code des pensions civiles et militaires ;

> pas d'assurance du maintien du niveau de pensions actuels ;

> aucune certitude que celui-ci ne variera pas ensuite au gré des décisions gouvernementales d'austérité ;

> confirmation de la mise en place d'un âge d'équilibre accompagné d'une décôte en cas de départ anticipé ;

> tout ou presque sera défini par ordonnance...

Ce n'est pas les pseudos-revalorisation de salaire du Ministre Blanquer qui permettront d'assurer à ceux qui subiront le système par points une retraite décente.

Pour ceux qui pensent ne pas être impacté, dans trois mois le ministre finira sûrement par annoncer qu'un âge pivot à 64 ans sera mis en place pour tous pour 2022 afin d'assurer que le système soit à l'équilibre dès 2025.

Ne restons pas sans agir, ne soyons pas le dindon de la farce !

Non à ce projet de société où l'on nous fera travailler indéfiniment pour une retraite misérable !

Rejoignez les AG d'enseignants du Calaisis, de l'Arrageois, de l'Audomarois...

Tous en grève et en manifestation, vendredi 24 janvier.

Fermer Fermer


L'inFO62 du 14 janvier 2020 :
Carte scolaire Rupture conventionnelle
Grève contre la réforme des retraites

Carte scolaire : le Pas-de-Calais doit rendre 53 postes !

L'Académie de Lille perd 83 postes à la rentrée de septembre 2020. 30 pour le Nord, 53 pour le Pas-de-Calais.

Au lieu de donner un coup de pouce à notre département qui au regard de sa situation sociale et éducative en aurait grand besoin, le Ministère choisit d'opérer une coupe sombre.

Assurez le suivi de vos écoles en nous envoyant la fiche de suivi, contactez notre représentant au CTSD au 06.33.05.50.58

La fiche de suivi en cliquant ici


Licenciement des fonctionnaires : augmenter la pression sur les personnels

Sous couvert de « rupture conventionnelle », le gouvernement instaure le licenciement des fonctionnaires. En effet, cette rupture pourra être à l'initiative de l'agent ou de l'administration. La hiérarchie pourra s'emparer de cette disposition pour accroître la pression sur les fonctionnaires. Le « management » de type « Orange » est en marche.

Au lieu de tirer les conclusions qui s'imposent en terme de qualité de vie au travail suite aux suicides qui ont émaillé l'année 2019 (nous n'avons pas oublié Mme Renon), le gouvernement accroît la pression.

Lire notre communiqué "direction" ici

Plus d'infos sur la rupture conventionnelle : communiqué fédéral ici


La grève continue ! Manifestation à Lille jeudi 16, 14h30, Porte de Paris.

Actions locales le matin, manifestation régionale à Lille l'après-midi, tous les renseignements sur notre site.

Non le report à l'horizon 2027 de l'âge pivot n'est pas une victoire. La sinistre pièce était écrite : report bidon et triomphe du MEDEF et des dirigeants des organisations syndicales collaborant à la farce.

Le communiqué de Force Ouvrière ici

Le front syndical demeure puisque la base de ces syndicats rejette avec force ce projet, en témoigne la présence de leurs militants dans le cortège lillois ce samedi.

Déposez votre déclaration d'intention de grève dès aujourd'hui pour jeudi et vendredi.

Lire la suite Lire la suite

L'inFO62 du 14 janvier 2020 :
Carte scolaire Rupture conventionnelle
Grève contre la réforme des retraites

Carte scolaire : le Pas-de-Calais doit rendre 53 postes !

L'Académie de Lille perd 83 postes à la rentrée de septembre 2020. 30 pour le Nord, 53 pour le Pas-de-Calais.

Au lieu de donner un coup de pouce à notre département qui au regard de sa situation sociale et éducative en aurait grand besoin, le Ministère choisit d'opérer une coupe sombre.

Assurez le suivi de vos écoles en nous envoyant la fiche de suivi, contactez notre représentant au CTSD au 06.33.05.50.58

La fiche de suivi en cliquant ici


Licenciement des fonctionnaires : augmenter la pression sur les personnels

Sous couvert de « rupture conventionnelle », le gouvernement instaure le licenciement des fonctionnaires. En effet, cette rupture pourra être à l'initiative de l'agent ou de l'administration. La hiérarchie pourra s'emparer de cette disposition pour accroître la pression sur les fonctionnaires. Le « management » de type « Orange » est en marche.

Au lieu de tirer les conclusions qui s'imposent en terme de qualité de vie au travail suite aux suicides qui ont émaillé l'année 2019 (nous n'avons pas oublié Mme Renon), le gouvernement accroît la pression.

Lire notre communiqué "direction" ici

Plus d'infos sur la rupture conventionnelle : communiqué fédéral ici


La grève continue ! Manifestation à Lille jeudi 16, 14h30, Porte de Paris.

Actions locales le matin, manifestation régionale à Lille l'après-midi, tous les renseignements sur notre site.

Non le report à l'horizon 2027 de l'âge pivot n'est pas une victoire. La sinistre pièce était écrite : report bidon et triomphe du MEDEF et des dirigeants des organisations syndicales collaborant à la farce.

Le communiqué de Force Ouvrière ici

Le front syndical demeure puisque la base de ces syndicats rejette avec force ce projet, en témoigne la présence de leurs militants dans le cortège lillois ce samedi.

Déposez votre déclaration d'intention de grève dès aujourd'hui pour jeudi et vendredi.

Fermer Fermer


Résister, revendiquer, reconquérir.

Actions et manifestations dans le département.

La riposte contre le projet de loi visant à détruire nos retraites s'organise. Dans le Pas-de-Calais, comme partout en France, nous ne désarmons pas. La grève reprend et continue, avec ses manifestations, assemblées générales et actions locales.

Car nul n'est sauvé, pas même celles et ceux né-es avant 1975 ! Quant aux générations futures, leur avenir s'en trouverait hypothéqué.

Ne relayons pas les enfumages du gouvernement: aucune augmentation n'aura lieu, le point d'indice reste bel et bien gelé.

Nous ne céderons rien jusqu'au retrait pur et simple de ce projet.

Lire le communiqué de la FNEC-FP-FO ici : "face au mépris du gouvernement..."

Arras :
- mardi 7 janvier, 18h30, Maison des sociétés, rue Aristide Briand, Assemblée Générale Éducation à l'appel de la FSU, FNEC-FP-Force Ouvrière, SUD et CGT ;
- jeudi 9 janvier, 9h30, manifestation départ place de la Gare

Boulogne :
- mardi 7 janvier, 18h, Salle sur Le Portel ou Saint-Etienne-Au-Mont à confirmer, AG interpro
- mercredi 8 janvier, 6h30, gare (à confirmer lundi), tractage.
- jeudi 9 janvier, 9h30, manifestation, départ Boulevard Gambetta, chambre de commerce.
- jeudi 9 janvier, 11h, suite à la manifestation, AG interprofessionnelle et intersyndicale
- samedi 11 janvier, manifestation dont le parcours sera défini lors de l’AG du 7 janvier.

Calais :
- mardi 7 janvier 18h, Assemblée Générale Éducation à la Bourse du Travail, Place Crèvecoeur à l'appel de la FSU, FNEC-FP-Force Ouvrière, SUD et CGT.
- jeudi 9 janvier, 9h30, grande manifestation, départ 9h30 devant la Mairie
- vendredi 10 janvier, 9h30, mobilisation devant de la Mairie
- samedi 11 janvier, 9h30, nouvelle grande manifestation départ 9h30 devant la Mairie.

Des manifestations seront programmées par l'Intersyndicale pour le samedi 11 janvier.

La manifestation régionale partira de la Porte de Paris à Lille à 14h30 !

Lire le communiqué des Confédérations ici

Bus au départ de Lens, renseignements et inscriptions au 03.21.69.88.00
Covoiturage au départ d'Arras, renseignements au 06.22.22.40.31

Nous vous invitons à déposer une déclaration d'intention de grève pour tous les jours jusqu'au 19 janvier (modèle en pièce jointe, la déclaration d'intention ne présume pas de la grève effective, il s'agit de se donner la possibilité de participer aux actions locales).

Avant aujourd'hui minuit pour jeudi !

Lire la suite Lire la suite

Résister, revendiquer, reconquérir.

Actions et manifestations dans le département.

La riposte contre le projet de loi visant à détruire nos retraites s'organise. Dans le Pas-de-Calais, comme partout en France, nous ne désarmons pas. La grève reprend et continue, avec ses manifestations, assemblées générales et actions locales.

Car nul n'est sauvé, pas même celles et ceux né-es avant 1975 ! Quant aux générations futures, leur avenir s'en trouverait hypothéqué.

Ne relayons pas les enfumages du gouvernement: aucune augmentation n'aura lieu, le point d'indice reste bel et bien gelé.

Nous ne céderons rien jusqu'au retrait pur et simple de ce projet.

Lire le communiqué de la FNEC-FP-FO ici : "face au mépris du gouvernement..."

Arras :
- mardi 7 janvier, 18h30, Maison des sociétés, rue Aristide Briand, Assemblée Générale Éducation à l'appel de la FSU, FNEC-FP-Force Ouvrière, SUD et CGT ;
- jeudi 9 janvier, 9h30, manifestation départ place de la Gare

Boulogne :
- mardi 7 janvier, 18h, Salle sur Le Portel ou Saint-Etienne-Au-Mont à confirmer, AG interpro
- mercredi 8 janvier, 6h30, gare (à confirmer lundi), tractage.
- jeudi 9 janvier, 9h30, manifestation, départ Boulevard Gambetta, chambre de commerce.
- jeudi 9 janvier, 11h, suite à la manifestation, AG interprofessionnelle et intersyndicale
- samedi 11 janvier, manifestation dont le parcours sera défini lors de l’AG du 7 janvier.

Calais :
- mardi 7 janvier 18h, Assemblée Générale Éducation à la Bourse du Travail, Place Crèvecoeur à l'appel de la FSU, FNEC-FP-Force Ouvrière, SUD et CGT.
- jeudi 9 janvier, 9h30, grande manifestation, départ 9h30 devant la Mairie
- vendredi 10 janvier, 9h30, mobilisation devant de la Mairie
- samedi 11 janvier, 9h30, nouvelle grande manifestation départ 9h30 devant la Mairie.

Des manifestations seront programmées par l'Intersyndicale pour le samedi 11 janvier.

La manifestation régionale partira de la Porte de Paris à Lille à 14h30 !

Lire le communiqué des Confédérations ici

Bus au départ de Lens, renseignements et inscriptions au 03.21.69.88.00
Covoiturage au départ d'Arras, renseignements au 06.22.22.40.31

Nous vous invitons à déposer une déclaration d'intention de grève pour tous les jours jusqu'au 19 janvier (modèle en pièce jointe, la déclaration d'intention ne présume pas de la grève effective, il s'agit de se donner la possibilité de participer aux actions locales).

Avant aujourd'hui minuit pour jeudi !

Fermer Fermer


LE SNUDI-FO 62 vous souhaite une bonne année 2020, faite de revendications, de résistance et de reconquête de nos droits.

La grève continue : manifestation à Lille, jeudi 9 janvier 14h30 porte de Paris.

Non, la mobilisation n'a pas cessé durant les congés malgré les injonctions du gouvernement et de ses relais médiatiques et « syndicaux ».

Non, la popularité du mouvement ne baisse pas.

Non, nous ne voulons pas d'une retraite à 1000 euros pour une carrière complète.

Non, nous ne laisserons pas vendre nos retraites aux fonds de pensions.

L'ex-ministre Delevoye a dû jeter l'éponge tant sa collusion avec les assureurs était intenable. Hier, le patron de Black Rock France (fonds de pension américain) a été promu officier de la légion d'honneur. Ce gouvernement n'est qu'un instrument aux mains d'un néo-libéralisme qui veut tout acheter : autoroutes, aéroports, santé, retraites, pensions et l'avenir de nos enfants. Et puis quoi encore ?

"Pas de trêve", lire notre communiqué ici


Dès jeudi 9 janvier, c'est par la poursuite de la grève interprofessionnelle et intersyndicale que nous obtiendrons le retrait total de ce projet rétrograde.

Déposez votre déclaration d'intention de grève avant lundi 6 minuit. Un préavis de grève a été déposé jusqu'au 19 janvier inclus.

La déclaration d'intention de grève ici


Carte scolaire : catastrophique !

1885 postes en moins nationalement, moins 83 pour notre académie...(+44 l'année passée, largement absorbés par les dédoublements de l’Éducation Prioritaire, donc le différentiel 2019 et 2020 sera de 127)

Nombre de nos circonscriptions étaient asphyxiées en décembre par le non-remplacement des collègues absents et parfois la journée supplémentaire de « décharge » n'a pu être octroyée aux directeurs-trices (il s'agissait plutôt d'une journée « remplacé-e » car les vraies journées de décharge ne doivent pas être préparées par le-la directeur-trice).


La dégradation de nos conditions de travail va de pair avec la dégradation de nos retraites.

Nous vous invitons à remplir le document que vous trouverez pour que le SNUDI-FO puisse défendre l'intérêt de votre école, de vos collègues, de vos élèves. Le CTSD est prévu le 24 janvier sous réserve de nouvelles instructions du ministère.

Fiche de suivi "carte scolaire" ici

Notre communiqué ici

Lire la suite Lire la suite

LE SNUDI-FO 62 vous souhaite une bonne année 2020, faite de revendications, de résistance et de reconquête de nos droits.

La grève continue : manifestation à Lille, jeudi 9 janvier 14h30 porte de Paris.

Non, la mobilisation n'a pas cessé durant les congés malgré les injonctions du gouvernement et de ses relais médiatiques et « syndicaux ».

Non, la popularité du mouvement ne baisse pas.

Non, nous ne voulons pas d'une retraite à 1000 euros pour une carrière complète.

Non, nous ne laisserons pas vendre nos retraites aux fonds de pensions.

L'ex-ministre Delevoye a dû jeter l'éponge tant sa collusion avec les assureurs était intenable. Hier, le patron de Black Rock France (fonds de pension américain) a été promu officier de la légion d'honneur. Ce gouvernement n'est qu'un instrument aux mains d'un néo-libéralisme qui veut tout acheter : autoroutes, aéroports, santé, retraites, pensions et l'avenir de nos enfants. Et puis quoi encore ?

"Pas de trêve", lire notre communiqué ici


Dès jeudi 9 janvier, c'est par la poursuite de la grève interprofessionnelle et intersyndicale que nous obtiendrons le retrait total de ce projet rétrograde.

Déposez votre déclaration d'intention de grève avant lundi 6 minuit. Un préavis de grève a été déposé jusqu'au 19 janvier inclus.

La déclaration d'intention de grève ici


Carte scolaire : catastrophique !

1885 postes en moins nationalement, moins 83 pour notre académie...(+44 l'année passée, largement absorbés par les dédoublements de l’Éducation Prioritaire, donc le différentiel 2019 et 2020 sera de 127)

Nombre de nos circonscriptions étaient asphyxiées en décembre par le non-remplacement des collègues absents et parfois la journée supplémentaire de « décharge » n'a pu être octroyée aux directeurs-trices (il s'agissait plutôt d'une journée « remplacé-e » car les vraies journées de décharge ne doivent pas être préparées par le-la directeur-trice).


La dégradation de nos conditions de travail va de pair avec la dégradation de nos retraites.

Nous vous invitons à remplir le document que vous trouverez pour que le SNUDI-FO puisse défendre l'intérêt de votre école, de vos collègues, de vos élèves. Le CTSD est prévu le 24 janvier sous réserve de nouvelles instructions du ministère.

Fiche de suivi "carte scolaire" ici

Notre communiqué ici

Fermer Fermer


logo Enseignement FO.jpgPas de trêve !
La FNEC FP-FO appelle à participer aux manifestations du 28 décembre.

A CALAIS, RASSEMBLEMENT A 9H30  devant la MAIRIE.

A BOULOGNE, RASSEMBLEMENT A 9H30 devant la Chambre de Commerce et d'Industrie.

A LILLE, RASSEMBLEMENT A 14H30  Porte de Paris.

La FNEC-FP-FO appelle à poursuivre la grève et à participer massivement aux manifestations du 28 décembre ainsi qu'aux actions qui suivront.

Lire la suite Lire la suite

logo Enseignement FO.jpgPas de trêve !
La FNEC FP-FO appelle à participer aux manifestations du 28 décembre.

A CALAIS, RASSEMBLEMENT A 9H30  devant la MAIRIE.

A BOULOGNE, RASSEMBLEMENT A 9H30 devant la Chambre de Commerce et d'Industrie.

A LILLE, RASSEMBLEMENT A 14H30  Porte de Paris.

La FNEC-FP-FO appelle à poursuivre la grève et à participer massivement aux manifestations du 28 décembre ainsi qu'aux actions qui suivront.

Fermer Fermer


En grève et manifestation le mardi 17 décembre !

Les provocations ministérielles continuent...

  • calcul des retraites sur toute la carrière (au lieu de 6 mois actuellement)
  • valeur du point fluctuante (limite de 14% du PIB pour les retraites)
  • confirmation de la baisse des pensions des enseignants
  • âge de départ à 64 ans
  • primes soumises à l'allongement du temps de travail et à la réduction des congés
  • application, dès 2027, d'un bonus/malus à toutes les générations. Cela obligera les personnels à reculer l’âge de départ pour éviter des décotes importantes. Donc après 62 ans pour les salarié-es né-es à partir de 1965.

Les agents nés avant 75 n'échappent pas totalement à la réforme ! C'est un énième enfumage !


La violence des coups portés aux salariés de ce pays et à leurs enfants ne faiblit pas. Alors que les conflits d'intérêts se multiplient aux plus hauts sommets de l’État, Macron, Delevoye et Blanquer continuent de vouloir vendre nos retraites !

Dans les AG intersyndicales et interprofessionnelles de Lens, Arras, Calais, Liévin, comme partout en France, les PE, professeurs, PLP, cheminots, collègues du secteur privé, appellent à des actions locales et poursuivent la grève jusqu'au mardi 17 décembre qui doit être une nouvelle étape dans la reconquête de nos droits !

Lire notre communiqué ici


Cette réforme est également une attaque sans précédent contre les salariées : diminution voire suppression des pensions de réversion, non prise en compte des périodes de maternité qui n'ouvrent pas à cotisation par point, suppression des bonifications par enfant...

Nos retraites ne sont pas à vendre à des fonds de pensions ou des assureurs qui ont leurs relais au gouvernement. La retraite ne doit pas devenir l'antichambre de la mort.


Manifestations et rassemblements ouverts à toutes et tous :

  • jeudi 17h30, devant le lycée Guy Mollet (Arras), soupe et débats, soutien aux grévistes
  • vendredi 13, AG interprofessionnelle avec les cheminots d'Arras à 9h30, Gare d'Arras
  • vendredi 13, AG à 18h, maison des Sociétés d'Arras, venez nombreux-ses !
  • samedi matin : collège Bodel, Arras à partir de 9h00, distribution de tracts
  • mardi 17 matin, manifestations locales (Calais, Arras...dates et lieux à venir sur notre site) et manifestation régionale à Lille, 14h30, Porte de Paris


Déposez vos préavis de grève pour tous les jours dès aujourd'hui (ICI) et avant samedi minuit pour le 17 décembre !

Après les attaques contre la liberté pédagogique, contre les statuts, contre le temps de travail, au tour des retraites !

POUR LE SNUDI-FO, C'EST NON !


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS : samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS : mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

fiche RIS ici
 

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Lire la suite Lire la suite

En grève et manifestation le mardi 17 décembre !

Les provocations ministérielles continuent...

  • calcul des retraites sur toute la carrière (au lieu de 6 mois actuellement)
  • valeur du point fluctuante (limite de 14% du PIB pour les retraites)
  • confirmation de la baisse des pensions des enseignants
  • âge de départ à 64 ans
  • primes soumises à l'allongement du temps de travail et à la réduction des congés
  • application, dès 2027, d'un bonus/malus à toutes les générations. Cela obligera les personnels à reculer l’âge de départ pour éviter des décotes importantes. Donc après 62 ans pour les salarié-es né-es à partir de 1965.

Les agents nés avant 75 n'échappent pas totalement à la réforme ! C'est un énième enfumage !


La violence des coups portés aux salariés de ce pays et à leurs enfants ne faiblit pas. Alors que les conflits d'intérêts se multiplient aux plus hauts sommets de l’État, Macron, Delevoye et Blanquer continuent de vouloir vendre nos retraites !

Dans les AG intersyndicales et interprofessionnelles de Lens, Arras, Calais, Liévin, comme partout en France, les PE, professeurs, PLP, cheminots, collègues du secteur privé, appellent à des actions locales et poursuivent la grève jusqu'au mardi 17 décembre qui doit être une nouvelle étape dans la reconquête de nos droits !

Lire notre communiqué ici


Cette réforme est également une attaque sans précédent contre les salariées : diminution voire suppression des pensions de réversion, non prise en compte des périodes de maternité qui n'ouvrent pas à cotisation par point, suppression des bonifications par enfant...

Nos retraites ne sont pas à vendre à des fonds de pensions ou des assureurs qui ont leurs relais au gouvernement. La retraite ne doit pas devenir l'antichambre de la mort.


Manifestations et rassemblements ouverts à toutes et tous :

  • jeudi 17h30, devant le lycée Guy Mollet (Arras), soupe et débats, soutien aux grévistes
  • vendredi 13, AG interprofessionnelle avec les cheminots d'Arras à 9h30, Gare d'Arras
  • vendredi 13, AG à 18h, maison des Sociétés d'Arras, venez nombreux-ses !
  • samedi matin : collège Bodel, Arras à partir de 9h00, distribution de tracts
  • mardi 17 matin, manifestations locales (Calais, Arras...dates et lieux à venir sur notre site) et manifestation régionale à Lille, 14h30, Porte de Paris


Déposez vos préavis de grève pour tous les jours dès aujourd'hui (ICI) et avant samedi minuit pour le 17 décembre !

Après les attaques contre la liberté pédagogique, contre les statuts, contre le temps de travail, au tour des retraites !

POUR LE SNUDI-FO, C'EST NON !


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS : samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS : mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

fiche RIS ici
 

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Fermer Fermer


On ne lâche rien ! Tous en grève le 10 décembre !

La grève a été massive, voire historique.

15 000 à Lille, 2000 à Calais, 3000 à Arras (chiffres officiels, vraisemblablement beaucoup plus)...Pompiers, soignants, métallurgistes, enseignants...Les salarié-es du privé comme du public ne veulent pas être les dindons de la farce écrite par le gouvernement.

De tout le département, depuis Calais, Saint-Omer, Saint-Pol sur Ternoise, Arras, des collègues nous appellent pour savoir comment poursuivre le mouvement jusqu'à satisfaction.

A Calais, l'Assemblée Générale intersyndicale des grévistes a voté la poursuite de la grève.

Lire le communiqué intersyndical calaisien ici


Le premier ministre annonce que les enseignants ne subiraient aucune baisse de leur pension...C'EST UN MENSONGE.

Le principe de la retraite par points, c'est que le point a une valeur révisable en fonction du PIB et du nombre de retraités.

On ne sait pas ce que vaudra le point d'une année sur l'autre.

Tout comprendre en 4 minutes ici

Le gouvernement veut maintenir à 14% la part des retraites dans le PIB. Comment faire si le PIB baisse ou que les retraités sont plus nombreux ? C'est simple: baisser le point. Cette annonce est un enfumage en règle.

Qui peut encore croire ce gouvernement après les « grands débats » qui n'ont en rien changé le quotidien des salarié-es de ce pays ?

Qui peut encore tolérer la morgue du ministre Blanquer qui nous prend pour des imbéciles qui n'auraient « rien compris » ?

Qui peut encore tolérer la violence exercée sur les manifestant-es (un lycéen touché à la tête aujourd'hui à Lyon par un LBD, un manifestant roué de coups à terre par deux policiers à Paris) ?

La violence et le mépris sont devenus les seules formes de dialogue avec les salariés et leurs enfants dans ce pays !

Ne laissons pas ce gouvernement fracasser 60 ans de conquêtes sociales !


Poursuite de la grève et manifestations le 10 décembre !

AG à Arras le 9 à 18h, maison des sociétés, rue A. Briand

AG à Calais le 10 à 16 h

Des manifestations sont prévues dans tout le département, nous en publierons la liste dès que nous en aurons connaissance. Nous pouvons déjà annoncer la manifestation à Calais à 9h30, suivie d'une AG à 16h.

Participez aux RIS « spéciales grève » du SNUDI-FO, ces RIS sont ouvertes à tous les syndicats, tous les collègues, syndiqué-es ou non ! Venez nombreux-ses aux AG.

N'hésitez pas à nous contacter : 06 13 77 43 84 et/ou contact@snudifo62.fr


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur (trop tard pour la demander à l'IEN mais vous pouvez y participer quand même)
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Fiche à destination de l'IEN ici
Tout sur le droit à RIS ici

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour ! Avant samedi minuit pour mardi !
Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève.

Sont exclus de cette déclaration tous les enseignants sans classe (BD sans remplacement prévu, directeur-trice déchargé-e, CPC...).

Envoyez dès aujourd'hui vos déclaration d'intention de grève, à télécharger ici

Nous ne voulons de ça, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Lire la suite Lire la suite

On ne lâche rien ! Tous en grève le 10 décembre !

La grève a été massive, voire historique.

15 000 à Lille, 2000 à Calais, 3000 à Arras (chiffres officiels, vraisemblablement beaucoup plus)...Pompiers, soignants, métallurgistes, enseignants...Les salarié-es du privé comme du public ne veulent pas être les dindons de la farce écrite par le gouvernement.

De tout le département, depuis Calais, Saint-Omer, Saint-Pol sur Ternoise, Arras, des collègues nous appellent pour savoir comment poursuivre le mouvement jusqu'à satisfaction.

A Calais, l'Assemblée Générale intersyndicale des grévistes a voté la poursuite de la grève.

Lire le communiqué intersyndical calaisien ici


Le premier ministre annonce que les enseignants ne subiraient aucune baisse de leur pension...C'EST UN MENSONGE.

Le principe de la retraite par points, c'est que le point a une valeur révisable en fonction du PIB et du nombre de retraités.

On ne sait pas ce que vaudra le point d'une année sur l'autre.

Tout comprendre en 4 minutes ici

Le gouvernement veut maintenir à 14% la part des retraites dans le PIB. Comment faire si le PIB baisse ou que les retraités sont plus nombreux ? C'est simple: baisser le point. Cette annonce est un enfumage en règle.

Qui peut encore croire ce gouvernement après les « grands débats » qui n'ont en rien changé le quotidien des salarié-es de ce pays ?

Qui peut encore tolérer la morgue du ministre Blanquer qui nous prend pour des imbéciles qui n'auraient « rien compris » ?

Qui peut encore tolérer la violence exercée sur les manifestant-es (un lycéen touché à la tête aujourd'hui à Lyon par un LBD, un manifestant roué de coups à terre par deux policiers à Paris) ?

La violence et le mépris sont devenus les seules formes de dialogue avec les salariés et leurs enfants dans ce pays !

Ne laissons pas ce gouvernement fracasser 60 ans de conquêtes sociales !


Poursuite de la grève et manifestations le 10 décembre !

AG à Arras le 9 à 18h, maison des sociétés, rue A. Briand

AG à Calais le 10 à 16 h

Des manifestations sont prévues dans tout le département, nous en publierons la liste dès que nous en aurons connaissance. Nous pouvons déjà annoncer la manifestation à Calais à 9h30, suivie d'une AG à 16h.

Participez aux RIS « spéciales grève » du SNUDI-FO, ces RIS sont ouvertes à tous les syndicats, tous les collègues, syndiqué-es ou non ! Venez nombreux-ses aux AG.

N'hésitez pas à nous contacter : 06 13 77 43 84 et/ou contact@snudifo62.fr


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur (trop tard pour la demander à l'IEN mais vous pouvez y participer quand même)
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Fiche à destination de l'IEN ici
Tout sur le droit à RIS ici

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour ! Avant samedi minuit pour mardi !
Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève.

Sont exclus de cette déclaration tous les enseignants sans classe (BD sans remplacement prévu, directeur-trice déchargé-e, CPC...).

Envoyez dès aujourd'hui vos déclaration d'intention de grève, à télécharger ici

Nous ne voulons de ça, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Fermer Fermer


Grève reconductible à partir du 5 décembre : mode d'emploi.

La grève s'annonce particulièrement massive. A ce jour, plus de 80 écoles nous ont fait remonter l'état de la mobilisation dans leur secteur. Plus de 40 écoles seront complètement fermées, une dizaine d'autres comptent un nombre très majoritaire de grévistes. Plus de 60% des PE auraient déjà annoncé leur intention de faire grève.

La Voix du Nord dans son édition du week-end annonce 153 écoles fermées !

Les journées de grève « saute-mouton » ne suffisent plus, les salariés doivent s'organiser et bloquer le pays !

La grève reconductible est à l'ordre du jour.

Ce que nous pouvons perdre aujourd'hui dans la grève n'est rien par rapport à ce que nous perdrons si le gouvernement met en œuvre le régime unique par points pour nos retraites.

Dans les écoles, les RIS, des collègues s'organisent pour la reconduction de la grève et pour déposer des déclarations d'intention pour toute la période.

Retrouvez l'appel des collègues du Calaisis ici

Quelques informations concernant la grève :

  • seul-es les enseignants en charge de classe sont soumis à la déclaration d'intention de grève, ce qui exclut les remplaçant-es sans affectation le jeudi 5, les collègues déchargé-es ce jour (EMF, directeur-trice) ou sans classe (PE des RASED, directeur-trices de SEGPA, CPC)
  • les AESH n'ont pas de déclaration à faire, contrairement à ce qu'affirme le vade-mecum des AESH. L'IA a reconnu que c'était une erreur !

Le SNUDI-FO demande l'abrogation de la déclaration d'intention de grève et du SMA. Le droit de grève est constitutionnel. Un-e collègue n'ayant pas fait sa déclaration ne peut pas être interdit-e de grève !

Manifestations : tous dans la rue pour défendre nos retraites et celles de nos enfants !

  • Calais : jeudi 5 et vendredi 6, 9h30 face à la Mairie.
    Assemblées Générales à la Bourse du Travail à 16h jeudi et vendredi.
    L'appel intersyndical du Calaisis ici
  • Arras, jeudi 5, 9h30, place de la Gare.
  • Lens, 10h30 face à la Mairie.
  • Saint-Pol sur Ternoise, de 8h à 11h, tractage rond-point du garage Bailleul / Intermarché
  • Lille, 14h30 Porte de Paris.

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour !

Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève. On peut aussi faire la déclaration pour plusieurs jours : jeudi 5 et vendredi 6, lundi 9 et mardi 10, jeudi 12 et vendredi 13 etc...

Cette déclaration n'oblige pas à faire grève. Nous invitons tous les collègues à déposer leurs déclarations d'intention de grève pour chaque journée jusqu'aux congés d'hiver. C'est une action forte et militante qui montre à notre institution notre mécontentement et la mobilisation possible.

La déclaration à envoyer au moins 48h avant ici

Tous les salarié-es, privé, public, de ce pays vont voir leur retraites chuter drastiquement.

Les PE seraient les salarié-es qui seront les plus impactés par la retraite universelle par points. Jusqu'à – 40% de pension en moins.

Tous perdant-es ! Voir ici.


Nous ne voulons de cette réforme, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Retraits de salaire pour grève : que risque-t-on ?

  • Personne ne peut garantir à l'avance ce que donnera la grève ; plus elle sera forte, moins le gouvernement pourra retirer du salaire. En mai 68, les jours de grève des fonctionnaires ont été payés. Mais nous ne savons pas à l'avance quelle sera la force et la durée de la grève.
  • La règle habituellement appliquée c'est le retrait de 1/30ème du salaire par jour de grève, quel que soit le nombre de jours du mois. Ce retrait n'est pas fractionnable même pour une demi journée (un mercredi matin par exemple).
  • Pour les collègues grévistes un vendredi et le lundi suivant, l'arrêt "Omont" autorise à retirer des jours de salaire pour le samedi et le dimanche. Cet arrêt n'a jamais été appliqué dans l'Education nationale mais le risque existe. En cas de reprise de la classe le lundi, il ne peut y avoir que le vendredi de retiré. mais dans le cas contraire, le week-end peut être compté en grève. La participation à une RIS le samedi matin annule cette disposition : une RIS, c'est du temps de travail, donc vous avez repris le travail. Idem pour la participation à une RIS le mercredi matin. Idem en cas d'animation pédagogique un mercredi. Envoyez votre demande de RIS au moins 48h avant la tenue de la RIS.

La fiche RIS à destination de l'IEN ici


La FNEC-FP-FO a déposé un préavis de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances d'hiver.

Nous proposons que les réunions d'information syndicale soient utilisées comme assemblées pour discuter de la grève, de sa reconduction et des actions à mener.
Participez aux Réunions d'Information Syndicale les mercredis ou samedis de décembre :

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Lire la suite Lire la suite

Grève reconductible à partir du 5 décembre : mode d'emploi.

La grève s'annonce particulièrement massive. A ce jour, plus de 80 écoles nous ont fait remonter l'état de la mobilisation dans leur secteur. Plus de 40 écoles seront complètement fermées, une dizaine d'autres comptent un nombre très majoritaire de grévistes. Plus de 60% des PE auraient déjà annoncé leur intention de faire grève.

La Voix du Nord dans son édition du week-end annonce 153 écoles fermées !

Les journées de grève « saute-mouton » ne suffisent plus, les salariés doivent s'organiser et bloquer le pays !

La grève reconductible est à l'ordre du jour.

Ce que nous pouvons perdre aujourd'hui dans la grève n'est rien par rapport à ce que nous perdrons si le gouvernement met en œuvre le régime unique par points pour nos retraites.

Dans les écoles, les RIS, des collègues s'organisent pour la reconduction de la grève et pour déposer des déclarations d'intention pour toute la période.

Retrouvez l'appel des collègues du Calaisis ici

Quelques informations concernant la grève :

  • seul-es les enseignants en charge de classe sont soumis à la déclaration d'intention de grève, ce qui exclut les remplaçant-es sans affectation le jeudi 5, les collègues déchargé-es ce jour (EMF, directeur-trice) ou sans classe (PE des RASED, directeur-trices de SEGPA, CPC)
  • les AESH n'ont pas de déclaration à faire, contrairement à ce qu'affirme le vade-mecum des AESH. L'IA a reconnu que c'était une erreur !

Le SNUDI-FO demande l'abrogation de la déclaration d'intention de grève et du SMA. Le droit de grève est constitutionnel. Un-e collègue n'ayant pas fait sa déclaration ne peut pas être interdit-e de grève !

Manifestations : tous dans la rue pour défendre nos retraites et celles de nos enfants !

  • Calais : jeudi 5 et vendredi 6, 9h30 face à la Mairie.
    Assemblées Générales à la Bourse du Travail à 16h jeudi et vendredi.
    L'appel intersyndical du Calaisis ici
  • Arras, jeudi 5, 9h30, place de la Gare.
  • Lens, 10h30 face à la Mairie.
  • Saint-Pol sur Ternoise, de 8h à 11h, tractage rond-point du garage Bailleul / Intermarché
  • Lille, 14h30 Porte de Paris.

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour !

Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève. On peut aussi faire la déclaration pour plusieurs jours : jeudi 5 et vendredi 6, lundi 9 et mardi 10, jeudi 12 et vendredi 13 etc...

Cette déclaration n'oblige pas à faire grève. Nous invitons tous les collègues à déposer leurs déclarations d'intention de grève pour chaque journée jusqu'aux congés d'hiver. C'est une action forte et militante qui montre à notre institution notre mécontentement et la mobilisation possible.

La déclaration à envoyer au moins 48h avant ici

Tous les salarié-es, privé, public, de ce pays vont voir leur retraites chuter drastiquement.

Les PE seraient les salarié-es qui seront les plus impactés par la retraite universelle par points. Jusqu'à – 40% de pension en moins.

Tous perdant-es ! Voir ici.


Nous ne voulons de cette réforme, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Retraits de salaire pour grève : que risque-t-on ?

  • Personne ne peut garantir à l'avance ce que donnera la grève ; plus elle sera forte, moins le gouvernement pourra retirer du salaire. En mai 68, les jours de grève des fonctionnaires ont été payés. Mais nous ne savons pas à l'avance quelle sera la force et la durée de la grève.
  • La règle habituellement appliquée c'est le retrait de 1/30ème du salaire par jour de grève, quel que soit le nombre de jours du mois. Ce retrait n'est pas fractionnable même pour une demi journée (un mercredi matin par exemple).
  • Pour les collègues grévistes un vendredi et le lundi suivant, l'arrêt "Omont" autorise à retirer des jours de salaire pour le samedi et le dimanche. Cet arrêt n'a jamais été appliqué dans l'Education nationale mais le risque existe. En cas de reprise de la classe le lundi, il ne peut y avoir que le vendredi de retiré. mais dans le cas contraire, le week-end peut être compté en grève. La participation à une RIS le samedi matin annule cette disposition : une RIS, c'est du temps de travail, donc vous avez repris le travail. Idem pour la participation à une RIS le mercredi matin. Idem en cas d'animation pédagogique un mercredi. Envoyez votre demande de RIS au moins 48h avant la tenue de la RIS.

La fiche RIS à destination de l'IEN ici


La FNEC-FP-FO a déposé un préavis de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances d'hiver.

Nous proposons que les réunions d'information syndicale soient utilisées comme assemblées pour discuter de la grève, de sa reconduction et des actions à mener.
Participez aux Réunions d'Information Syndicale les mercredis ou samedis de décembre :

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Fermer Fermer


Spécial direction : annonces du Ministre.

Un grand débat, la belle affaire.
Depuis les Gilets Jaunes, chacun l'a compris, les « grands débats » sont des coquilles vides qui servent d'affichage et d'enfumage médiatique: une duperie de plus...

Celles et ceux qui ont connu les journées banalisées pour les consultations sur les programmes, alors même qu'ils étaient déjà sous presse, savent à quel point la parole des enseignants n'a jamais été entendue, quels que soient les gouvernements.


Un statut : pour charger la barque encore et encore.

Quels exemples nous donne notre hiérarchie ?

  • Les directeurs-trices de SEGPA ont été sollicité-es en premier lieu pour être « tête de PIAL ». Totalement déchargé-es, on peut alourdir encore la charge.
  • Nos CPC sont devenu-es les variables d'ajustement des tâches nouvelles qui sont parfois très éloignées, de leur mission initiale : assistants de prévention (!), « pôle ressource » de toutes les difficultés liées à l'inclusion qui tend à devenir systématique, secrétaire de circo en l'absence du-de la titulaire...

Demain, en échange d'un statut qui pourrait redéfinir le temps de travail ou de congés, les directeur-trices deviendront les dépositaires de toutes les missions. La commission-flash qui s'est tenue durant l'été 2018 (1er août) prévoyait entre autres :

  • la gestion de l'inclusion scolaire
  • la gestion du remplacement, voire remplacer
  • la responsabilité des PedT
  • la coordination des REP / REP+
  • la direction du péri-scolaire
  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Retrouvez ici le contenu de cette commission


En outre, un statut de supérieur hiérarchique dans un corps de « chef-fes d'établissement 1er degré » induit

  • l'évaluation des personnels
  • des astreintes
  • l'impossibilité d'un retour vers le corps d'origine (celui des PE)
  • la gestion des autorisations d'absence, des animations pédagogiques...


Ainsi missionnés et sous la tutelle d'un principal ou d'un proviseur, les directeur-trices remplaceraient

  • les IEN
  • les secrétaires de circonscription
  • les enseignants-référents
  • les remplaçant-es.

Ce n'est pas une projection, c'est la réalité du rapport de cette commission.

Que nous disent les directeurs-trices ? "Mon métier, c'est Professeur-e des Écoles !"

Aujourd'hui le ministre Blanquer annonce

  • une journée de décharge pour 2019 (que les directeurs-trices devront préparer)
  • un moratoire sur les enquêtes.

Il reconnaît implicitement que les temps de décharge sont insuffisants et la plupart des enquêtes dispensables...

Lire le communiqué du SNUDI-FO ici

Le SNUDI-FO s'est adressé au Ministre pour lui rappeler nos revendications en lieu et place d'un statut :

  • refus de toute forme d'établissement du premier degré sous forme d'EPEP, d'EPSF,
  • une amélioration sensible des décharges,
  • 100 points d'indice pour toutes et tous dans un premier temps,
  • le retour d'une aide administrative sous statut,
  • la tenue de toutes les réunions sur temps scolaire avec mise à disposition d'un-e titulaire-remplaçant-e,
  • le transfert de la responsabilité du PPMS à la commune, dans le plan communal de sauvegarde,
  • l'arrêt de la territorialisation de l'école afin de préserver directeur-trices et adjoint-es de l'ingérence des mairies,
  • la fin des postes profilés et le respect de l'AGS,
  • le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeur-trices.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées en AG de directeurs-trices lors de la suppression des AED.

  • ignorer les documents qu'ils-elles jugent non-essentiels,
  • ne pas répondre aux différentes injonctions des « têtes de PIAL » qui tendent à faire effectuer le travail des MDPH et des enseignants-référents par les directeurs-trices,
  • se cantonner aux missions qu'ils-elles peuvent assurer sur leur temps de décharge, et n'être disponible que pour leurs élèves sur le temps de classe,
  • ne pas se servir des plate-formes Educonnect, ENTE, qui n'ont aucun caractère réglementaire ni obligatoire,
  • boycotter les remontées de documents de pistage et surveillance pour lesquelles les directeurs-trices n'ont pas autorité : tableau des 108h, description exhaustive des activités et compétences travaillées lors des APC...
  • ne plus signer les demandes d'autorisation d'absence qui doivent être visées par le supérieur hiérarchique (IEN),
  • ne plus se déplacer sur les temps de décharge dans les Inspections.

Retrouvez le 8 pages "spécial direction d'école" en téléchargement ici !


GREVE A PARTIR DU 5 DECEMBRE : LA MOBILISATION S'ACCROIT !

Dans toutes les circonscriptions, en REP, REP+, en secteur urbain ou rural, dans les RPI, ce sont maintenant des dizaines d'écoles qui annoncent leur fermeture totale et plusieurs autres un nombre considérable de collègues grévistes : la grève s'annonce suivie.

Syndiqué-es au SNUDI, syndiqué-es ailleurs ou non syndiqué-es, continuez à nous faire remonter l'information, un grand merci à ceux-celles qui ont pris la peine de déjà le faire !

Informez-nous, informez-vous : contact@snudifo62 ou 06.13.77.43.84

Lire la suite Lire la suite

Spécial direction : annonces du Ministre.

Un grand débat, la belle affaire.
Depuis les Gilets Jaunes, chacun l'a compris, les « grands débats » sont des coquilles vides qui servent d'affichage et d'enfumage médiatique: une duperie de plus...

Celles et ceux qui ont connu les journées banalisées pour les consultations sur les programmes, alors même qu'ils étaient déjà sous presse, savent à quel point la parole des enseignants n'a jamais été entendue, quels que soient les gouvernements.


Un statut : pour charger la barque encore et encore.

Quels exemples nous donne notre hiérarchie ?

  • Les directeurs-trices de SEGPA ont été sollicité-es en premier lieu pour être « tête de PIAL ». Totalement déchargé-es, on peut alourdir encore la charge.
  • Nos CPC sont devenu-es les variables d'ajustement des tâches nouvelles qui sont parfois très éloignées, de leur mission initiale : assistants de prévention (!), « pôle ressource » de toutes les difficultés liées à l'inclusion qui tend à devenir systématique, secrétaire de circo en l'absence du-de la titulaire...

Demain, en échange d'un statut qui pourrait redéfinir le temps de travail ou de congés, les directeur-trices deviendront les dépositaires de toutes les missions. La commission-flash qui s'est tenue durant l'été 2018 (1er août) prévoyait entre autres :

  • la gestion de l'inclusion scolaire
  • la gestion du remplacement, voire remplacer
  • la responsabilité des PedT
  • la coordination des REP / REP+
  • la direction du péri-scolaire
  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Retrouvez ici le contenu de cette commission


En outre, un statut de supérieur hiérarchique dans un corps de « chef-fes d'établissement 1er degré » induit

  • l'évaluation des personnels
  • des astreintes
  • l'impossibilité d'un retour vers le corps d'origine (celui des PE)
  • la gestion des autorisations d'absence, des animations pédagogiques...


Ainsi missionnés et sous la tutelle d'un principal ou d'un proviseur, les directeur-trices remplaceraient

  • les IEN
  • les secrétaires de circonscription
  • les enseignants-référents
  • les remplaçant-es.

Ce n'est pas une projection, c'est la réalité du rapport de cette commission.

Que nous disent les directeurs-trices ? "Mon métier, c'est Professeur-e des Écoles !"

Aujourd'hui le ministre Blanquer annonce

  • une journée de décharge pour 2019 (que les directeurs-trices devront préparer)
  • un moratoire sur les enquêtes.

Il reconnaît implicitement que les temps de décharge sont insuffisants et la plupart des enquêtes dispensables...

Lire le communiqué du SNUDI-FO ici

Le SNUDI-FO s'est adressé au Ministre pour lui rappeler nos revendications en lieu et place d'un statut :

  • refus de toute forme d'établissement du premier degré sous forme d'EPEP, d'EPSF,
  • une amélioration sensible des décharges,
  • 100 points d'indice pour toutes et tous dans un premier temps,
  • le retour d'une aide administrative sous statut,
  • la tenue de toutes les réunions sur temps scolaire avec mise à disposition d'un-e titulaire-remplaçant-e,
  • le transfert de la responsabilité du PPMS à la commune, dans le plan communal de sauvegarde,
  • l'arrêt de la territorialisation de l'école afin de préserver directeur-trices et adjoint-es de l'ingérence des mairies,
  • la fin des postes profilés et le respect de l'AGS,
  • le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeur-trices.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées en AG de directeurs-trices lors de la suppression des AED.

  • ignorer les documents qu'ils-elles jugent non-essentiels,
  • ne pas répondre aux différentes injonctions des « têtes de PIAL » qui tendent à faire effectuer le travail des MDPH et des enseignants-référents par les directeurs-trices,
  • se cantonner aux missions qu'ils-elles peuvent assurer sur leur temps de décharge, et n'être disponible que pour leurs élèves sur le temps de classe,
  • ne pas se servir des plate-formes Educonnect, ENTE, qui n'ont aucun caractère réglementaire ni obligatoire,
  • boycotter les remontées de documents de pistage et surveillance pour lesquelles les directeurs-trices n'ont pas autorité : tableau des 108h, description exhaustive des activités et compétences travaillées lors des APC...
  • ne plus signer les demandes d'autorisation d'absence qui doivent être visées par le supérieur hiérarchique (IEN),
  • ne plus se déplacer sur les temps de décharge dans les Inspections.

Retrouvez le 8 pages "spécial direction d'école" en téléchargement ici !


GREVE A PARTIR DU 5 DECEMBRE : LA MOBILISATION S'ACCROIT !

Dans toutes les circonscriptions, en REP, REP+, en secteur urbain ou rural, dans les RPI, ce sont maintenant des dizaines d'écoles qui annoncent leur fermeture totale et plusieurs autres un nombre considérable de collègues grévistes : la grève s'annonce suivie.

Syndiqué-es au SNUDI, syndiqué-es ailleurs ou non syndiqué-es, continuez à nous faire remonter l'information, un grand merci à ceux-celles qui ont pris la peine de déjà le faire !

Informez-nous, informez-vous : contact@snudifo62 ou 06.13.77.43.84

Fermer Fermer


Sauver nos retraites : la grève interprofessionnelle à partir du 5 décembre sera suivie.

A partir du 5 décembre, nous nous devons de sauver nos pensions, public et privé, la retraite universelle par point concerne chaque salarié de ce pays et les générations futures.

Le CICE (100 milliards de crédit d'impôts !) a été octroyé depuis le quinquennat précédent à des entreprises qui ont gavé les actionnaires, augmenté les salaires indécents des grands patrons et parfois licencié. Pour quel bilan d'embauche ? Néant.

L'argent est là. Mais selon le gouvernement, il vaudrait mieux geler le point d'indice, programmer la baisse drastique de nos retraites, payer nos AESH sous le seuil de pauvreté. Une honte !

Les salarié-es, travailleurs-euses retraité-es et privé-es d'emploi sont la cible des contre-réformes et de la répression sauvage lors des manifestations.

Partir en retraite avec des points dont la valeur pourra être révisée à la baisse plutôt qu'avec des euros ? Il n'en est pas question !

Lire le communiqué sur notre site national

Dernière minute: le gouvernement tend une perche aux « syndicats » qui voudraient casser la grève : la clause « grand-père »...seul-es les salarié-es entrant dans la vie active après la réforme seraient touché-es : ou comment faire porter à nos enfants ce que nous refusons pour nous ! L'égoïsme porté au paroxysme: le sacrifice des générations futures !

DÉJÀ DES ÉCOLES FERMÉES, DEJA DES COLLÈGUES MOBILISE-ES, DES PRISES DE POSITION EN RIS, DANS LES ÉCOLES.

  • Secteur d'Arras : 2 écoles fermées, PE et  AESH en grève !
  • Secteur Bruay/Béthune : une école à 6 grévistes sur 7, 4 ATSEM sur 4 grévistes, une autre à 10 grévistes sur 11 !

ENVOYEZ-NOUS L’AVANCÉE DE LA MOBILISATION DANS VOS ÉCOLES !

CONTACTEZ-NOUS POUR L'ORGANISATION D'UNE INFO OU A.G DANS VOTRE ÉCOLE !

contact@snudifo62 ou SMS 06.13.77.43.84

Dans de nombreuses RIS (Calais, secteur Arras et Lens), des collègues se sont dits prêt-es à la grève reconductible jusqu'à satisfaction.

Envoyez vos déclarations d'intention de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances ! Engageons le rapport de force et montrons notre détermination. Ces déclarations ne vous obligent pas à faire grève, elles en ouvrent la possibilité. Leur nombre sera un marqueur de la colère des salarié-es de ce pays.

Lire le communiqué fédéral ici

Lire la suite Lire la suite

Sauver nos retraites : la grève interprofessionnelle à partir du 5 décembre sera suivie.

A partir du 5 décembre, nous nous devons de sauver nos pensions, public et privé, la retraite universelle par point concerne chaque salarié de ce pays et les générations futures.

Le CICE (100 milliards de crédit d'impôts !) a été octroyé depuis le quinquennat précédent à des entreprises qui ont gavé les actionnaires, augmenté les salaires indécents des grands patrons et parfois licencié. Pour quel bilan d'embauche ? Néant.

L'argent est là. Mais selon le gouvernement, il vaudrait mieux geler le point d'indice, programmer la baisse drastique de nos retraites, payer nos AESH sous le seuil de pauvreté. Une honte !

Les salarié-es, travailleurs-euses retraité-es et privé-es d'emploi sont la cible des contre-réformes et de la répression sauvage lors des manifestations.

Partir en retraite avec des points dont la valeur pourra être révisée à la baisse plutôt qu'avec des euros ? Il n'en est pas question !

Lire le communiqué sur notre site national

Dernière minute: le gouvernement tend une perche aux « syndicats » qui voudraient casser la grève : la clause « grand-père »...seul-es les salarié-es entrant dans la vie active après la réforme seraient touché-es : ou comment faire porter à nos enfants ce que nous refusons pour nous ! L'égoïsme porté au paroxysme: le sacrifice des générations futures !

DÉJÀ DES ÉCOLES FERMÉES, DEJA DES COLLÈGUES MOBILISE-ES, DES PRISES DE POSITION EN RIS, DANS LES ÉCOLES.

  • Secteur d'Arras : 2 écoles fermées, PE et  AESH en grève !
  • Secteur Bruay/Béthune : une école à 6 grévistes sur 7, 4 ATSEM sur 4 grévistes, une autre à 10 grévistes sur 11 !

ENVOYEZ-NOUS L’AVANCÉE DE LA MOBILISATION DANS VOS ÉCOLES !

CONTACTEZ-NOUS POUR L'ORGANISATION D'UNE INFO OU A.G DANS VOTRE ÉCOLE !

contact@snudifo62 ou SMS 06.13.77.43.84

Dans de nombreuses RIS (Calais, secteur Arras et Lens), des collègues se sont dits prêt-es à la grève reconductible jusqu'à satisfaction.

Envoyez vos déclarations d'intention de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances ! Engageons le rapport de force et montrons notre détermination. Ces déclarations ne vous obligent pas à faire grève, elles en ouvrent la possibilité. Leur nombre sera un marqueur de la colère des salarié-es de ce pays.

Lire le communiqué fédéral ici

Fermer Fermer