En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nous rejoindre

jadhere.png

Nouveautés du site

Communiqués

portevoix.png

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :

Visites

 273907 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Culture plus

L'inFO du 62

On ne lâche rien ! Tous en grève le 10 décembre !

La grève a été massive, voire historique.

15 000 à Lille, 2000 à Calais, 3000 à Arras (chiffres officiels, vraisemblablement beaucoup plus)...Pompiers, soignants, métallurgistes, enseignants...Les salarié-es du privé comme du public ne veulent pas être les dindons de la farce écrite par le gouvernement.

De tout le département, depuis Calais, Saint-Omer, Saint-Pol sur Ternoise, Arras, des collègues nous appellent pour savoir comment poursuivre le mouvement jusqu'à satisfaction.

A Calais, l'Assemblée Générale intersyndicale des grévistes a voté la poursuite de la grève.

Lire le communiqué intersyndical calaisien ici


Le premier ministre annonce que les enseignants ne subiraient aucune baisse de leur pension...C'EST UN MENSONGE.

Le principe de la retraite par points, c'est que le point a une valeur révisable en fonction du PIB et du nombre de retraités.

On ne sait pas ce que vaudra le point d'une année sur l'autre.

Tout comprendre en 4 minutes ici

Le gouvernement veut maintenir à 14% la part des retraites dans le PIB. Comment faire si le PIB baisse ou que les retraités sont plus nombreux ? C'est simple: baisser le point. Cette annonce est un enfumage en règle.

Qui peut encore croire ce gouvernement après les « grands débats » qui n'ont en rien changé le quotidien des salarié-es de ce pays ?

Qui peut encore tolérer la morgue du ministre Blanquer qui nous prend pour des imbéciles qui n'auraient « rien compris » ?

Qui peut encore tolérer la violence exercée sur les manifestant-es (un lycéen touché à la tête aujourd'hui à Lyon par un LBD, un manifestant roué de coups à terre par deux policiers à Paris) ?

La violence et le mépris sont devenus les seules formes de dialogue avec les salariés et leurs enfants dans ce pays !

Ne laissons pas ce gouvernement fracasser 60 ans de conquêtes sociales !


Poursuite de la grève et manifestations le 10 décembre !

AG à Arras le 9 à 18h, maison des sociétés, rue A. Briand

AG à Calais le 10 à 16 h

Des manifestations sont prévues dans tout le département, nous en publierons la liste dès que nous en aurons connaissance. Nous pouvons déjà annoncer la manifestation à Calais à 9h30, suivie d'une AG à 16h.

Participez aux RIS « spéciales grève » du SNUDI-FO, ces RIS sont ouvertes à tous les syndicats, tous les collègues, syndiqué-es ou non ! Venez nombreux-ses aux AG.

N'hésitez pas à nous contacter : 06 13 77 43 84 et/ou contact@snudifo62.fr


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur (trop tard pour la demander à l'IEN mais vous pouvez y participer quand même)
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Fiche à destination de l'IEN ici
Tout sur le droit à RIS ici

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour ! Avant samedi minuit pour mardi !
Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève.

Sont exclus de cette déclaration tous les enseignants sans classe (BD sans remplacement prévu, directeur-trice déchargé-e, CPC...).

Envoyez dès aujourd'hui vos déclaration d'intention de grève, à télécharger ici

Nous ne voulons de ça, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Lire la suite Lire la suite

On ne lâche rien ! Tous en grève le 10 décembre !

La grève a été massive, voire historique.

15 000 à Lille, 2000 à Calais, 3000 à Arras (chiffres officiels, vraisemblablement beaucoup plus)...Pompiers, soignants, métallurgistes, enseignants...Les salarié-es du privé comme du public ne veulent pas être les dindons de la farce écrite par le gouvernement.

De tout le département, depuis Calais, Saint-Omer, Saint-Pol sur Ternoise, Arras, des collègues nous appellent pour savoir comment poursuivre le mouvement jusqu'à satisfaction.

A Calais, l'Assemblée Générale intersyndicale des grévistes a voté la poursuite de la grève.

Lire le communiqué intersyndical calaisien ici


Le premier ministre annonce que les enseignants ne subiraient aucune baisse de leur pension...C'EST UN MENSONGE.

Le principe de la retraite par points, c'est que le point a une valeur révisable en fonction du PIB et du nombre de retraités.

On ne sait pas ce que vaudra le point d'une année sur l'autre.

Tout comprendre en 4 minutes ici

Le gouvernement veut maintenir à 14% la part des retraites dans le PIB. Comment faire si le PIB baisse ou que les retraités sont plus nombreux ? C'est simple: baisser le point. Cette annonce est un enfumage en règle.

Qui peut encore croire ce gouvernement après les « grands débats » qui n'ont en rien changé le quotidien des salarié-es de ce pays ?

Qui peut encore tolérer la morgue du ministre Blanquer qui nous prend pour des imbéciles qui n'auraient « rien compris » ?

Qui peut encore tolérer la violence exercée sur les manifestant-es (un lycéen touché à la tête aujourd'hui à Lyon par un LBD, un manifestant roué de coups à terre par deux policiers à Paris) ?

La violence et le mépris sont devenus les seules formes de dialogue avec les salariés et leurs enfants dans ce pays !

Ne laissons pas ce gouvernement fracasser 60 ans de conquêtes sociales !


Poursuite de la grève et manifestations le 10 décembre !

AG à Arras le 9 à 18h, maison des sociétés, rue A. Briand

AG à Calais le 10 à 16 h

Des manifestations sont prévues dans tout le département, nous en publierons la liste dès que nous en aurons connaissance. Nous pouvons déjà annoncer la manifestation à Calais à 9h30, suivie d'une AG à 16h.

Participez aux RIS « spéciales grève » du SNUDI-FO, ces RIS sont ouvertes à tous les syndicats, tous les collègues, syndiqué-es ou non ! Venez nombreux-ses aux AG.

N'hésitez pas à nous contacter : 06 13 77 43 84 et/ou contact@snudifo62.fr


Retrouvez le SNUDI-FO en RIS !

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur (trop tard pour la demander à l'IEN mais vous pouvez y participer quand même)
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Fiche à destination de l'IEN ici
Tout sur le droit à RIS ici

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour ! Avant samedi minuit pour mardi !
Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève.

Sont exclus de cette déclaration tous les enseignants sans classe (BD sans remplacement prévu, directeur-trice déchargé-e, CPC...).

Envoyez dès aujourd'hui vos déclaration d'intention de grève, à télécharger ici

Nous ne voulons de ça, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Fermer Fermer


Grève reconductible à partir du 5 décembre : mode d'emploi.

La grève s'annonce particulièrement massive. A ce jour, plus de 80 écoles nous ont fait remonter l'état de la mobilisation dans leur secteur. Plus de 40 écoles seront complètement fermées, une dizaine d'autres comptent un nombre très majoritaire de grévistes. Plus de 60% des PE auraient déjà annoncé leur intention de faire grève.

La Voix du Nord dans son édition du week-end annonce 153 écoles fermées !

Les journées de grève « saute-mouton » ne suffisent plus, les salariés doivent s'organiser et bloquer le pays !

La grève reconductible est à l'ordre du jour.

Ce que nous pouvons perdre aujourd'hui dans la grève n'est rien par rapport à ce que nous perdrons si le gouvernement met en œuvre le régime unique par points pour nos retraites.

Dans les écoles, les RIS, des collègues s'organisent pour la reconduction de la grève et pour déposer des déclarations d'intention pour toute la période.

Retrouvez l'appel des collègues du Calaisis ici

Quelques informations concernant la grève :

  • seul-es les enseignants en charge de classe sont soumis à la déclaration d'intention de grève, ce qui exclut les remplaçant-es sans affectation le jeudi 5, les collègues déchargé-es ce jour (EMF, directeur-trice) ou sans classe (PE des RASED, directeur-trices de SEGPA, CPC)
  • les AESH n'ont pas de déclaration à faire, contrairement à ce qu'affirme le vade-mecum des AESH. L'IA a reconnu que c'était une erreur !

Le SNUDI-FO demande l'abrogation de la déclaration d'intention de grève et du SMA. Le droit de grève est constitutionnel. Un-e collègue n'ayant pas fait sa déclaration ne peut pas être interdit-e de grève !

Manifestations : tous dans la rue pour défendre nos retraites et celles de nos enfants !

  • Calais : jeudi 5 et vendredi 6, 9h30 face à la Mairie.
    Assemblées Générales à la Bourse du Travail à 16h jeudi et vendredi.
    L'appel intersyndical du Calaisis ici
  • Arras, jeudi 5, 9h30, place de la Gare.
  • Lens, 10h30 face à la Mairie.
  • Saint-Pol sur Ternoise, de 8h à 11h, tractage rond-point du garage Bailleul / Intermarché
  • Lille, 14h30 Porte de Paris.

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour !

Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève. On peut aussi faire la déclaration pour plusieurs jours : jeudi 5 et vendredi 6, lundi 9 et mardi 10, jeudi 12 et vendredi 13 etc...

Cette déclaration n'oblige pas à faire grève. Nous invitons tous les collègues à déposer leurs déclarations d'intention de grève pour chaque journée jusqu'aux congés d'hiver. C'est une action forte et militante qui montre à notre institution notre mécontentement et la mobilisation possible.

La déclaration à envoyer au moins 48h avant ici

Tous les salarié-es, privé, public, de ce pays vont voir leur retraites chuter drastiquement.

Les PE seraient les salarié-es qui seront les plus impactés par la retraite universelle par points. Jusqu'à – 40% de pension en moins.

Tous perdant-es ! Voir ici.


Nous ne voulons de cette réforme, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Retraits de salaire pour grève : que risque-t-on ?

  • Personne ne peut garantir à l'avance ce que donnera la grève ; plus elle sera forte, moins le gouvernement pourra retirer du salaire. En mai 68, les jours de grève des fonctionnaires ont été payés. Mais nous ne savons pas à l'avance quelle sera la force et la durée de la grève.
  • La règle habituellement appliquée c'est le retrait de 1/30ème du salaire par jour de grève, quel que soit le nombre de jours du mois. Ce retrait n'est pas fractionnable même pour une demi journée (un mercredi matin par exemple).
  • Pour les collègues grévistes un vendredi et le lundi suivant, l'arrêt "Omont" autorise à retirer des jours de salaire pour le samedi et le dimanche. Cet arrêt n'a jamais été appliqué dans l'Education nationale mais le risque existe. En cas de reprise de la classe le lundi, il ne peut y avoir que le vendredi de retiré. mais dans le cas contraire, le week-end peut être compté en grève. La participation à une RIS le samedi matin annule cette disposition : une RIS, c'est du temps de travail, donc vous avez repris le travail. Idem pour la participation à une RIS le mercredi matin. Idem en cas d'animation pédagogique un mercredi. Envoyez votre demande de RIS au moins 48h avant la tenue de la RIS.

La fiche RIS à destination de l'IEN ici


La FNEC-FP-FO a déposé un préavis de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances d'hiver.

Nous proposons que les réunions d'information syndicale soient utilisées comme assemblées pour discuter de la grève, de sa reconduction et des actions à mener.
Participez aux Réunions d'Information Syndicale les mercredis ou samedis de décembre :

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Lire la suite Lire la suite

Grève reconductible à partir du 5 décembre : mode d'emploi.

La grève s'annonce particulièrement massive. A ce jour, plus de 80 écoles nous ont fait remonter l'état de la mobilisation dans leur secteur. Plus de 40 écoles seront complètement fermées, une dizaine d'autres comptent un nombre très majoritaire de grévistes. Plus de 60% des PE auraient déjà annoncé leur intention de faire grève.

La Voix du Nord dans son édition du week-end annonce 153 écoles fermées !

Les journées de grève « saute-mouton » ne suffisent plus, les salariés doivent s'organiser et bloquer le pays !

La grève reconductible est à l'ordre du jour.

Ce que nous pouvons perdre aujourd'hui dans la grève n'est rien par rapport à ce que nous perdrons si le gouvernement met en œuvre le régime unique par points pour nos retraites.

Dans les écoles, les RIS, des collègues s'organisent pour la reconduction de la grève et pour déposer des déclarations d'intention pour toute la période.

Retrouvez l'appel des collègues du Calaisis ici

Quelques informations concernant la grève :

  • seul-es les enseignants en charge de classe sont soumis à la déclaration d'intention de grève, ce qui exclut les remplaçant-es sans affectation le jeudi 5, les collègues déchargé-es ce jour (EMF, directeur-trice) ou sans classe (PE des RASED, directeur-trices de SEGPA, CPC)
  • les AESH n'ont pas de déclaration à faire, contrairement à ce qu'affirme le vade-mecum des AESH. L'IA a reconnu que c'était une erreur !

Le SNUDI-FO demande l'abrogation de la déclaration d'intention de grève et du SMA. Le droit de grève est constitutionnel. Un-e collègue n'ayant pas fait sa déclaration ne peut pas être interdit-e de grève !

Manifestations : tous dans la rue pour défendre nos retraites et celles de nos enfants !

  • Calais : jeudi 5 et vendredi 6, 9h30 face à la Mairie.
    Assemblées Générales à la Bourse du Travail à 16h jeudi et vendredi.
    L'appel intersyndical du Calaisis ici
  • Arras, jeudi 5, 9h30, place de la Gare.
  • Lens, 10h30 face à la Mairie.
  • Saint-Pol sur Ternoise, de 8h à 11h, tractage rond-point du garage Bailleul / Intermarché
  • Lille, 14h30 Porte de Paris.

Déclaration d'intention de faire grève : déposez-la pour chaque jour !

Cette déclaration est à faire pour chaque jour de grève. On peut aussi faire la déclaration pour plusieurs jours : jeudi 5 et vendredi 6, lundi 9 et mardi 10, jeudi 12 et vendredi 13 etc...

Cette déclaration n'oblige pas à faire grève. Nous invitons tous les collègues à déposer leurs déclarations d'intention de grève pour chaque journée jusqu'aux congés d'hiver. C'est une action forte et militante qui montre à notre institution notre mécontentement et la mobilisation possible.

La déclaration à envoyer au moins 48h avant ici

Tous les salarié-es, privé, public, de ce pays vont voir leur retraites chuter drastiquement.

Les PE seraient les salarié-es qui seront les plus impactés par la retraite universelle par points. Jusqu'à – 40% de pension en moins.

Tous perdant-es ! Voir ici.


Nous ne voulons de cette réforme, ni pour nous, ni pour nos enfants, ni pour les générations futures !


Retraits de salaire pour grève : que risque-t-on ?

  • Personne ne peut garantir à l'avance ce que donnera la grève ; plus elle sera forte, moins le gouvernement pourra retirer du salaire. En mai 68, les jours de grève des fonctionnaires ont été payés. Mais nous ne savons pas à l'avance quelle sera la force et la durée de la grève.
  • La règle habituellement appliquée c'est le retrait de 1/30ème du salaire par jour de grève, quel que soit le nombre de jours du mois. Ce retrait n'est pas fractionnable même pour une demi journée (un mercredi matin par exemple).
  • Pour les collègues grévistes un vendredi et le lundi suivant, l'arrêt "Omont" autorise à retirer des jours de salaire pour le samedi et le dimanche. Cet arrêt n'a jamais été appliqué dans l'Education nationale mais le risque existe. En cas de reprise de la classe le lundi, il ne peut y avoir que le vendredi de retiré. mais dans le cas contraire, le week-end peut être compté en grève. La participation à une RIS le samedi matin annule cette disposition : une RIS, c'est du temps de travail, donc vous avez repris le travail. Idem pour la participation à une RIS le mercredi matin. Idem en cas d'animation pédagogique un mercredi. Envoyez votre demande de RIS au moins 48h avant la tenue de la RIS.

La fiche RIS à destination de l'IEN ici


La FNEC-FP-FO a déposé un préavis de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances d'hiver.

Nous proposons que les réunions d'information syndicale soient utilisées comme assemblées pour discuter de la grève, de sa reconduction et des actions à mener.
Participez aux Réunions d'Information Syndicale les mercredis ou samedis de décembre :

  • CALAIS: samedi 7 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • LENS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Départementale Force Ouvrière, Avenue Van Pelt
  • CALAIS: mercredi 11 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • HALLINES : mercredi 11 décembre à 9h30, École Jules Ferry, Cité Eloie Decroix
  • CALAIS: samedi 14 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur
  • CALAIS: mercredi 18 décembre à 9h30, Union Locale Force Ouvrière, Place Crèvecoeur

Adhérer pour 2020 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail et les retraites !

Fermer Fermer


Spécial direction : annonces du Ministre.

Un grand débat, la belle affaire.
Depuis les Gilets Jaunes, chacun l'a compris, les « grands débats » sont des coquilles vides qui servent d'affichage et d'enfumage médiatique: une duperie de plus...

Celles et ceux qui ont connu les journées banalisées pour les consultations sur les programmes, alors même qu'ils étaient déjà sous presse, savent à quel point la parole des enseignants n'a jamais été entendue, quels que soient les gouvernements.


Un statut : pour charger la barque encore et encore.

Quels exemples nous donne notre hiérarchie ?

  • Les directeurs-trices de SEGPA ont été sollicité-es en premier lieu pour être « tête de PIAL ». Totalement déchargé-es, on peut alourdir encore la charge.
  • Nos CPC sont devenu-es les variables d'ajustement des tâches nouvelles qui sont parfois très éloignées, de leur mission initiale : assistants de prévention (!), « pôle ressource » de toutes les difficultés liées à l'inclusion qui tend à devenir systématique, secrétaire de circo en l'absence du-de la titulaire...

Demain, en échange d'un statut qui pourrait redéfinir le temps de travail ou de congés, les directeur-trices deviendront les dépositaires de toutes les missions. La commission-flash qui s'est tenue durant l'été 2018 (1er août) prévoyait entre autres :

  • la gestion de l'inclusion scolaire
  • la gestion du remplacement, voire remplacer
  • la responsabilité des PedT
  • la coordination des REP / REP+
  • la direction du péri-scolaire
  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Retrouvez ici le contenu de cette commission


En outre, un statut de supérieur hiérarchique dans un corps de « chef-fes d'établissement 1er degré » induit

  • l'évaluation des personnels
  • des astreintes
  • l'impossibilité d'un retour vers le corps d'origine (celui des PE)
  • la gestion des autorisations d'absence, des animations pédagogiques...


Ainsi missionnés et sous la tutelle d'un principal ou d'un proviseur, les directeur-trices remplaceraient

  • les IEN
  • les secrétaires de circonscription
  • les enseignants-référents
  • les remplaçant-es.

Ce n'est pas une projection, c'est la réalité du rapport de cette commission.

Que nous disent les directeurs-trices ? "Mon métier, c'est Professeur-e des Écoles !"

Aujourd'hui le ministre Blanquer annonce

  • une journée de décharge pour 2019 (que les directeurs-trices devront préparer)
  • un moratoire sur les enquêtes.

Il reconnaît implicitement que les temps de décharge sont insuffisants et la plupart des enquêtes dispensables...

Lire le communiqué du SNUDI-FO ici

Le SNUDI-FO s'est adressé au Ministre pour lui rappeler nos revendications en lieu et place d'un statut :

  • refus de toute forme d'établissement du premier degré sous forme d'EPEP, d'EPSF,
  • une amélioration sensible des décharges,
  • 100 points d'indice pour toutes et tous dans un premier temps,
  • le retour d'une aide administrative sous statut,
  • la tenue de toutes les réunions sur temps scolaire avec mise à disposition d'un-e titulaire-remplaçant-e,
  • le transfert de la responsabilité du PPMS à la commune, dans le plan communal de sauvegarde,
  • l'arrêt de la territorialisation de l'école afin de préserver directeur-trices et adjoint-es de l'ingérence des mairies,
  • la fin des postes profilés et le respect de l'AGS,
  • le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeur-trices.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées en AG de directeurs-trices lors de la suppression des AED.

  • ignorer les documents qu'ils-elles jugent non-essentiels,
  • ne pas répondre aux différentes injonctions des « têtes de PIAL » qui tendent à faire effectuer le travail des MDPH et des enseignants-référents par les directeurs-trices,
  • se cantonner aux missions qu'ils-elles peuvent assurer sur leur temps de décharge, et n'être disponible que pour leurs élèves sur le temps de classe,
  • ne pas se servir des plate-formes Educonnect, ENTE, qui n'ont aucun caractère réglementaire ni obligatoire,
  • boycotter les remontées de documents de pistage et surveillance pour lesquelles les directeurs-trices n'ont pas autorité : tableau des 108h, description exhaustive des activités et compétences travaillées lors des APC...
  • ne plus signer les demandes d'autorisation d'absence qui doivent être visées par le supérieur hiérarchique (IEN),
  • ne plus se déplacer sur les temps de décharge dans les Inspections.

Retrouvez le 8 pages "spécial direction d'école" en téléchargement ici !


GREVE A PARTIR DU 5 DECEMBRE : LA MOBILISATION S'ACCROIT !

Dans toutes les circonscriptions, en REP, REP+, en secteur urbain ou rural, dans les RPI, ce sont maintenant des dizaines d'écoles qui annoncent leur fermeture totale et plusieurs autres un nombre considérable de collègues grévistes : la grève s'annonce suivie.

Syndiqué-es au SNUDI, syndiqué-es ailleurs ou non syndiqué-es, continuez à nous faire remonter l'information, un grand merci à ceux-celles qui ont pris la peine de déjà le faire !

Informez-nous, informez-vous : contact@snudifo62 ou 06.13.77.43.84

Lire la suite Lire la suite

Spécial direction : annonces du Ministre.

Un grand débat, la belle affaire.
Depuis les Gilets Jaunes, chacun l'a compris, les « grands débats » sont des coquilles vides qui servent d'affichage et d'enfumage médiatique: une duperie de plus...

Celles et ceux qui ont connu les journées banalisées pour les consultations sur les programmes, alors même qu'ils étaient déjà sous presse, savent à quel point la parole des enseignants n'a jamais été entendue, quels que soient les gouvernements.


Un statut : pour charger la barque encore et encore.

Quels exemples nous donne notre hiérarchie ?

  • Les directeurs-trices de SEGPA ont été sollicité-es en premier lieu pour être « tête de PIAL ». Totalement déchargé-es, on peut alourdir encore la charge.
  • Nos CPC sont devenu-es les variables d'ajustement des tâches nouvelles qui sont parfois très éloignées, de leur mission initiale : assistants de prévention (!), « pôle ressource » de toutes les difficultés liées à l'inclusion qui tend à devenir systématique, secrétaire de circo en l'absence du-de la titulaire...

Demain, en échange d'un statut qui pourrait redéfinir le temps de travail ou de congés, les directeur-trices deviendront les dépositaires de toutes les missions. La commission-flash qui s'est tenue durant l'été 2018 (1er août) prévoyait entre autres :

  • la gestion de l'inclusion scolaire
  • la gestion du remplacement, voire remplacer
  • la responsabilité des PedT
  • la coordination des REP / REP+
  • la direction du péri-scolaire
  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Retrouvez ici le contenu de cette commission


En outre, un statut de supérieur hiérarchique dans un corps de « chef-fes d'établissement 1er degré » induit

  • l'évaluation des personnels
  • des astreintes
  • l'impossibilité d'un retour vers le corps d'origine (celui des PE)
  • la gestion des autorisations d'absence, des animations pédagogiques...


Ainsi missionnés et sous la tutelle d'un principal ou d'un proviseur, les directeur-trices remplaceraient

  • les IEN
  • les secrétaires de circonscription
  • les enseignants-référents
  • les remplaçant-es.

Ce n'est pas une projection, c'est la réalité du rapport de cette commission.

Que nous disent les directeurs-trices ? "Mon métier, c'est Professeur-e des Écoles !"

Aujourd'hui le ministre Blanquer annonce

  • une journée de décharge pour 2019 (que les directeurs-trices devront préparer)
  • un moratoire sur les enquêtes.

Il reconnaît implicitement que les temps de décharge sont insuffisants et la plupart des enquêtes dispensables...

Lire le communiqué du SNUDI-FO ici

Le SNUDI-FO s'est adressé au Ministre pour lui rappeler nos revendications en lieu et place d'un statut :

  • refus de toute forme d'établissement du premier degré sous forme d'EPEP, d'EPSF,
  • une amélioration sensible des décharges,
  • 100 points d'indice pour toutes et tous dans un premier temps,
  • le retour d'une aide administrative sous statut,
  • la tenue de toutes les réunions sur temps scolaire avec mise à disposition d'un-e titulaire-remplaçant-e,
  • le transfert de la responsabilité du PPMS à la commune, dans le plan communal de sauvegarde,
  • l'arrêt de la territorialisation de l'école afin de préserver directeur-trices et adjoint-es de l'ingérence des mairies,
  • la fin des postes profilés et le respect de l'AGS,
  • le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeur-trices.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées en AG de directeurs-trices lors de la suppression des AED.

  • ignorer les documents qu'ils-elles jugent non-essentiels,
  • ne pas répondre aux différentes injonctions des « têtes de PIAL » qui tendent à faire effectuer le travail des MDPH et des enseignants-référents par les directeurs-trices,
  • se cantonner aux missions qu'ils-elles peuvent assurer sur leur temps de décharge, et n'être disponible que pour leurs élèves sur le temps de classe,
  • ne pas se servir des plate-formes Educonnect, ENTE, qui n'ont aucun caractère réglementaire ni obligatoire,
  • boycotter les remontées de documents de pistage et surveillance pour lesquelles les directeurs-trices n'ont pas autorité : tableau des 108h, description exhaustive des activités et compétences travaillées lors des APC...
  • ne plus signer les demandes d'autorisation d'absence qui doivent être visées par le supérieur hiérarchique (IEN),
  • ne plus se déplacer sur les temps de décharge dans les Inspections.

Retrouvez le 8 pages "spécial direction d'école" en téléchargement ici !


GREVE A PARTIR DU 5 DECEMBRE : LA MOBILISATION S'ACCROIT !

Dans toutes les circonscriptions, en REP, REP+, en secteur urbain ou rural, dans les RPI, ce sont maintenant des dizaines d'écoles qui annoncent leur fermeture totale et plusieurs autres un nombre considérable de collègues grévistes : la grève s'annonce suivie.

Syndiqué-es au SNUDI, syndiqué-es ailleurs ou non syndiqué-es, continuez à nous faire remonter l'information, un grand merci à ceux-celles qui ont pris la peine de déjà le faire !

Informez-nous, informez-vous : contact@snudifo62 ou 06.13.77.43.84

Fermer Fermer


Sauver nos retraites : la grève interprofessionnelle à partir du 5 décembre sera suivie.

A partir du 5 décembre, nous nous devons de sauver nos pensions, public et privé, la retraite universelle par point concerne chaque salarié de ce pays et les générations futures.

Le CICE (100 milliards de crédit d'impôts !) a été octroyé depuis le quinquennat précédent à des entreprises qui ont gavé les actionnaires, augmenté les salaires indécents des grands patrons et parfois licencié. Pour quel bilan d'embauche ? Néant.

L'argent est là. Mais selon le gouvernement, il vaudrait mieux geler le point d'indice, programmer la baisse drastique de nos retraites, payer nos AESH sous le seuil de pauvreté. Une honte !

Les salarié-es, travailleurs-euses retraité-es et privé-es d'emploi sont la cible des contre-réformes et de la répression sauvage lors des manifestations.

Partir en retraite avec des points dont la valeur pourra être révisée à la baisse plutôt qu'avec des euros ? Il n'en est pas question !

Lire le communiqué sur notre site national

Dernière minute: le gouvernement tend une perche aux « syndicats » qui voudraient casser la grève : la clause « grand-père »...seul-es les salarié-es entrant dans la vie active après la réforme seraient touché-es : ou comment faire porter à nos enfants ce que nous refusons pour nous ! L'égoïsme porté au paroxysme: le sacrifice des générations futures !

DÉJÀ DES ÉCOLES FERMÉES, DEJA DES COLLÈGUES MOBILISE-ES, DES PRISES DE POSITION EN RIS, DANS LES ÉCOLES.

  • Secteur d'Arras : 2 écoles fermées, PE et  AESH en grève !
  • Secteur Bruay/Béthune : une école à 6 grévistes sur 7, 4 ATSEM sur 4 grévistes, une autre à 10 grévistes sur 11 !

ENVOYEZ-NOUS L’AVANCÉE DE LA MOBILISATION DANS VOS ÉCOLES !

CONTACTEZ-NOUS POUR L'ORGANISATION D'UNE INFO OU A.G DANS VOTRE ÉCOLE !

contact@snudifo62 ou SMS 06.13.77.43.84

Dans de nombreuses RIS (Calais, secteur Arras et Lens), des collègues se sont dits prêt-es à la grève reconductible jusqu'à satisfaction.

Envoyez vos déclarations d'intention de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances ! Engageons le rapport de force et montrons notre détermination. Ces déclarations ne vous obligent pas à faire grève, elles en ouvrent la possibilité. Leur nombre sera un marqueur de la colère des salarié-es de ce pays.

Lire le communiqué fédéral ici

Lire la suite Lire la suite

Sauver nos retraites : la grève interprofessionnelle à partir du 5 décembre sera suivie.

A partir du 5 décembre, nous nous devons de sauver nos pensions, public et privé, la retraite universelle par point concerne chaque salarié de ce pays et les générations futures.

Le CICE (100 milliards de crédit d'impôts !) a été octroyé depuis le quinquennat précédent à des entreprises qui ont gavé les actionnaires, augmenté les salaires indécents des grands patrons et parfois licencié. Pour quel bilan d'embauche ? Néant.

L'argent est là. Mais selon le gouvernement, il vaudrait mieux geler le point d'indice, programmer la baisse drastique de nos retraites, payer nos AESH sous le seuil de pauvreté. Une honte !

Les salarié-es, travailleurs-euses retraité-es et privé-es d'emploi sont la cible des contre-réformes et de la répression sauvage lors des manifestations.

Partir en retraite avec des points dont la valeur pourra être révisée à la baisse plutôt qu'avec des euros ? Il n'en est pas question !

Lire le communiqué sur notre site national

Dernière minute: le gouvernement tend une perche aux « syndicats » qui voudraient casser la grève : la clause « grand-père »...seul-es les salarié-es entrant dans la vie active après la réforme seraient touché-es : ou comment faire porter à nos enfants ce que nous refusons pour nous ! L'égoïsme porté au paroxysme: le sacrifice des générations futures !

DÉJÀ DES ÉCOLES FERMÉES, DEJA DES COLLÈGUES MOBILISE-ES, DES PRISES DE POSITION EN RIS, DANS LES ÉCOLES.

  • Secteur d'Arras : 2 écoles fermées, PE et  AESH en grève !
  • Secteur Bruay/Béthune : une école à 6 grévistes sur 7, 4 ATSEM sur 4 grévistes, une autre à 10 grévistes sur 11 !

ENVOYEZ-NOUS L’AVANCÉE DE LA MOBILISATION DANS VOS ÉCOLES !

CONTACTEZ-NOUS POUR L'ORGANISATION D'UNE INFO OU A.G DANS VOTRE ÉCOLE !

contact@snudifo62 ou SMS 06.13.77.43.84

Dans de nombreuses RIS (Calais, secteur Arras et Lens), des collègues se sont dits prêt-es à la grève reconductible jusqu'à satisfaction.

Envoyez vos déclarations d'intention de grève pour tous les jours jusqu'aux vacances ! Engageons le rapport de force et montrons notre détermination. Ces déclarations ne vous obligent pas à faire grève, elles en ouvrent la possibilité. Leur nombre sera un marqueur de la colère des salarié-es de ce pays.

Lire le communiqué fédéral ici

Fermer Fermer


Retraites : grève interprofessionnelle et intersyndicale, appel commun.

Les syndicats Force Ouvrière, FSU, SUD et CGT et quatre organisations de jeunesse rejoignent les syndicats de la RATP (FO, Unsa, CGC, Solidaires, SUD) pour une première journée de grève et de manifestation dès le jeudi 5 décembre contre le projet de loi Macron-Delevoye visant à baisser les retraites et  précariser les retraité-es.

Note importante : l'assemblée des Gilets Jaunes a décidé de rejoindre cet appel à la grève.

La revendication de FO est claire :

Non à la retraite par points ! Le gouvernement aurait la main sur la valeur du point. C'est la porte ouverte à la baisse régulière des retraites et pensions en fonction "des indicateurs macro-économiques".

Non à la retraite universelle : nous voulons garder les régimes spécifiques qui ne sont pas des privilèges. Maintien du Code des Pensions civiles et militaires !

Ni report, ni négociation : FO n'acceptera ni pour nous, ni pour nos enfants, un projet de loi destructeur qui va jeter dans la pauvreté et la précarité des milliers de retraité-es. Si le gouvernement veut se débarrasser de l'Observatoire National de la Pauvreté, outre le fait que le nombre de pauvres explose, c'est bien parce qu'il sait dans quel état cette contre-réforme laissera les retraités.

Le Snudi-FO invite les collègues à se réunir dans les écoles et et les communes, à participer à ses Réunions d'Information Syndicales (RIS) et aux AG qui pourraient être organisées pour en discuter.

Réversion, âge pivot, situation des femmes : toutes les réponses ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -espace-blanc.PNG


Direction d'école, un "grand débat" : l'enfumage !

Au lieu d'accéder aux revendications des directeurs-trices de ce pays (amélioration indemnitaire, amélioration des décharges...), le ministre sort la carte du « grand débat ». Le grand débat, on sait depuis les Gilets Jaunes, c'est  « on vous entend mais on ne changera rien... ».

Le Ministre avait odieusement instrumentalisé le suicide de Christine Renon pour rejouer la musique du statut et des EPSF. Aujourd'hui, il propose un grand débat inutile pour contourner les revendications légitimes des directeurs et directrices.

Nos revendications restent intactes et la colère demeure.

Non à un statut spécifique du directeur d'école, non à la caporalisation de la fonction !

Non aux EPEP ou EPSF, machines à détruire les statuts et les postes.

Lire notre communiqué ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -espace-blanc.PNG

Mouvement interdépartemental : les dates

Contactez le SNUDI-FO pour le suivi de votre mutation vers un autre département.

42% de satisfaction en 2005, à peine 23% en 2019, là encore les PE sont traités avec désinvolture et mépris.

Le SNUDI-FO réclame le rapprochement de conjoint systématique et la création de postes pour satisfaire les collègues désirant muter.

La fiche de suivi à télécharger ici

Lire la suite Lire la suite

Retraites : grève interprofessionnelle et intersyndicale, appel commun.

Les syndicats Force Ouvrière, FSU, SUD et CGT et quatre organisations de jeunesse rejoignent les syndicats de la RATP (FO, Unsa, CGC, Solidaires, SUD) pour une première journée de grève et de manifestation dès le jeudi 5 décembre contre le projet de loi Macron-Delevoye visant à baisser les retraites et  précariser les retraité-es.

Note importante : l'assemblée des Gilets Jaunes a décidé de rejoindre cet appel à la grève.

La revendication de FO est claire :

Non à la retraite par points ! Le gouvernement aurait la main sur la valeur du point. C'est la porte ouverte à la baisse régulière des retraites et pensions en fonction "des indicateurs macro-économiques".

Non à la retraite universelle : nous voulons garder les régimes spécifiques qui ne sont pas des privilèges. Maintien du Code des Pensions civiles et militaires !

Ni report, ni négociation : FO n'acceptera ni pour nous, ni pour nos enfants, un projet de loi destructeur qui va jeter dans la pauvreté et la précarité des milliers de retraité-es. Si le gouvernement veut se débarrasser de l'Observatoire National de la Pauvreté, outre le fait que le nombre de pauvres explose, c'est bien parce qu'il sait dans quel état cette contre-réforme laissera les retraités.

Le Snudi-FO invite les collègues à se réunir dans les écoles et et les communes, à participer à ses Réunions d'Information Syndicales (RIS) et aux AG qui pourraient être organisées pour en discuter.

Réversion, âge pivot, situation des femmes : toutes les réponses ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -espace-blanc.PNG


Direction d'école, un "grand débat" : l'enfumage !

Au lieu d'accéder aux revendications des directeurs-trices de ce pays (amélioration indemnitaire, amélioration des décharges...), le ministre sort la carte du « grand débat ». Le grand débat, on sait depuis les Gilets Jaunes, c'est  « on vous entend mais on ne changera rien... ».

Le Ministre avait odieusement instrumentalisé le suicide de Christine Renon pour rejouer la musique du statut et des EPSF. Aujourd'hui, il propose un grand débat inutile pour contourner les revendications légitimes des directeurs et directrices.

Nos revendications restent intactes et la colère demeure.

Non à un statut spécifique du directeur d'école, non à la caporalisation de la fonction !

Non aux EPEP ou EPSF, machines à détruire les statuts et les postes.

Lire notre communiqué ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -espace-blanc.PNG

Mouvement interdépartemental : les dates

Contactez le SNUDI-FO pour le suivi de votre mutation vers un autre département.

42% de satisfaction en 2005, à peine 23% en 2019, là encore les PE sont traités avec désinvolture et mépris.

Le SNUDI-FO réclame le rapprochement de conjoint systématique et la création de postes pour satisfaire les collègues désirant muter.

La fiche de suivi à télécharger ici

Fermer Fermer


InFO Snudi 62 du 7 octobre 2019

Spécial Direction !

Après le suicide de notre collègue, l'instrumentalisation révoltante du ministre Blanquer :

Quelles réactions de la hiérarchie après le suicide de notre collègue ?

  • le Ministre prétend que les médias "en font trop" autour du mal-être des enseignants ;

  • le Rectorat du 93 s'adresse aux directeur-trices d'école pour leur rappeler un « devoir de réserve » qui n'existe pas ;

  • le Ministre en profite pour relancer ses projets anti-statutaires d'EPSF et de statut du directeur-trice.

Le SNUDI-FO rappelle son opposition aux EPSF et à un statut de supérieur hiérarchique.

Les EPSF, c'est la suppression de milliers d’écoles, dans les zones rurales comme urbanisées, et donc des milliers de postes de PE, adjoints ou directeurs.

Les EPSF, c'est la pulvérisation du statut de PE pour y substituer un statut unique, synonyme de régression sociale pour tous, en particulier le passage aux 1607 heures !

Lire notre communiqué sur les EPSF ici

Un statut de directeur-trice : pour quoi faire ?

  • imposer de nouvelles responsabilités sans limite, comme si la barque n'était pas déjà pleine ;

  • imposer de nouvelles obligations de service (vers les 1607 heures et des astreintes?), la suppression de semaines de vacances,

  • créer un nouveau corps avec impossibilité de retour vers le corps d'origine des PE (comme les PsyEn ou les IEN issu-es du corps des PE),

  • placer directement les directeurs sous la coupe d'un principal, d'un proviseur, réduisant leur rôle à celui d'une courroie de transmission ou de « concierge »

  • en finir avec la garantie du mouvement départemental constitutif du statut des PE.

Les revendications du SNUDI-FO sont simples à mettre en œuvre et sont celles de l'immense majorité des collègues

  • dégel du point d'indice (pour tous les PE)

  • augmentation de 100 points du régime indemnitaire de direction

  • augmentation sensible des régimes de décharge

  • fin des doublons informatique / document papier...

  • retour d'aides administratives pérennes

  • respect du décret de 1989 qui règle les obligations des directeurs-trices (voir notre 8 pages en téléchargement plus bas)

  • arrêt des processus de territorialisation de l'école qui placent les directeurs-trices sous la coupe des municipalités et des collectivités territoriales, accroissant leur ingérence,

  • fin des postes profilés, respect du barème,

  • la prise en charge complète de la sécurité dans les écoles par la municipalité via le Plan Communal de Sauvegarde...

Les directeurs-trices de ce pays n'ont pas choisi ce métier pour lequel ils ne comptent pas leurs heures pour devenir le «caporal» du système hiérarchique. Les adjoint-es ne revendiquent pas d'avoir un nouvel échelon hiérarchique entre eux-elles et l'IEN, synonyme de pression accrue.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées lors des AG de directeur-trices lors de la suppression des AED.

Lire la suite Lire la suite

InFO Snudi 62 du 7 octobre 2019

Spécial Direction !

Après le suicide de notre collègue, l'instrumentalisation révoltante du ministre Blanquer :

Quelles réactions de la hiérarchie après le suicide de notre collègue ?

  • le Ministre prétend que les médias "en font trop" autour du mal-être des enseignants ;

  • le Rectorat du 93 s'adresse aux directeur-trices d'école pour leur rappeler un « devoir de réserve » qui n'existe pas ;

  • le Ministre en profite pour relancer ses projets anti-statutaires d'EPSF et de statut du directeur-trice.

Le SNUDI-FO rappelle son opposition aux EPSF et à un statut de supérieur hiérarchique.

Les EPSF, c'est la suppression de milliers d’écoles, dans les zones rurales comme urbanisées, et donc des milliers de postes de PE, adjoints ou directeurs.

Les EPSF, c'est la pulvérisation du statut de PE pour y substituer un statut unique, synonyme de régression sociale pour tous, en particulier le passage aux 1607 heures !

Lire notre communiqué sur les EPSF ici

Un statut de directeur-trice : pour quoi faire ?

  • imposer de nouvelles responsabilités sans limite, comme si la barque n'était pas déjà pleine ;

  • imposer de nouvelles obligations de service (vers les 1607 heures et des astreintes?), la suppression de semaines de vacances,

  • créer un nouveau corps avec impossibilité de retour vers le corps d'origine des PE (comme les PsyEn ou les IEN issu-es du corps des PE),

  • placer directement les directeurs sous la coupe d'un principal, d'un proviseur, réduisant leur rôle à celui d'une courroie de transmission ou de « concierge »

  • en finir avec la garantie du mouvement départemental constitutif du statut des PE.

Les revendications du SNUDI-FO sont simples à mettre en œuvre et sont celles de l'immense majorité des collègues

  • dégel du point d'indice (pour tous les PE)

  • augmentation de 100 points du régime indemnitaire de direction

  • augmentation sensible des régimes de décharge

  • fin des doublons informatique / document papier...

  • retour d'aides administratives pérennes

  • respect du décret de 1989 qui règle les obligations des directeurs-trices (voir notre 8 pages en téléchargement plus bas)

  • arrêt des processus de territorialisation de l'école qui placent les directeurs-trices sous la coupe des municipalités et des collectivités territoriales, accroissant leur ingérence,

  • fin des postes profilés, respect du barème,

  • la prise en charge complète de la sécurité dans les écoles par la municipalité via le Plan Communal de Sauvegarde...

Les directeurs-trices de ce pays n'ont pas choisi ce métier pour lequel ils ne comptent pas leurs heures pour devenir le «caporal» du système hiérarchique. Les adjoint-es ne revendiquent pas d'avoir un nouvel échelon hiérarchique entre eux-elles et l'IEN, synonyme de pression accrue.

Le SNUDI-FO 62 appelle les directeur-trices à appliquer les consignes syndicales que nous avions dégagées lors des AG de directeur-trices lors de la suppression des AED.

Fermer Fermer


inFO SNUDI 62 7 octobre 2019

Retraites : grève interprofessionnelle et intersyndicale dès le 5 décembre !

Nous ne pouvons accepter ni pour nousni pour les générations futures, un avenir sans retraite, sans pension, livré à des intérêts privés.

Le gouvernement voudrait faire croire que 42 régimes, c'est trop. Les régimes spéciaux concernent 3% des salariés ! Rétablissons la vérité !

Force Ouvrière est prête à la grève !

F.O soumet la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain pour mettre en mettre en échec le projet Macron-Delevoye.

Le Snudi-FO invite les collègues à se réunir dans les écoles et et les communes, à participer à ses Réunions d'Information Syndicales (RIS) et aux AG qui pourraient être organisées pour en discuter.

 

RIS : non à la limitation du droit syndical !

Chacun se doit de s'informer alors que les attaques contre l’École de la République, ses personnels, leur statut, leur salaire et leurs pensions se multiplient. Pourtant, une offensive est menée par certains IEN contre le droit d’assister à la RIS que vous avez choisie, prise sur l'animation que vous avez choisie !

Désignation de rapporteur-e d'animation, interdiction de fractionner une animation de 6 ou 9 heures, désignation arbitraire d'écoles sur des projets forçant à assister à telle ou telle animation...tout semble mis en œuvre pour atteindre le droit syndical, en totale opposition avec les textes. Rien ne vous contraint à accepter ces missions qui entravent votre droit syndical.

Le droit de fractionner des animations « en présentiel » ou « en distanciel » nous avait été confirmé lors d'une audience par l'ancien DASEN, M. J-Y. Bessol, en total respect des textes.

 

Contactez le syndicat en cas de pression.

Le SNUDI-FO saisira très rapidement le DASEN de ces tentatives de limitation du droit à se réunir et s'informer.

Tout sur nos droit à RIS ici

La fiche à destination de l'IEN ici

Lire la suite Lire la suite

inFO SNUDI 62 7 octobre 2019

Retraites : grève interprofessionnelle et intersyndicale dès le 5 décembre !

Nous ne pouvons accepter ni pour nousni pour les générations futures, un avenir sans retraite, sans pension, livré à des intérêts privés.

Le gouvernement voudrait faire croire que 42 régimes, c'est trop. Les régimes spéciaux concernent 3% des salariés ! Rétablissons la vérité !

Force Ouvrière est prête à la grève !

F.O soumet la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain pour mettre en mettre en échec le projet Macron-Delevoye.

Le Snudi-FO invite les collègues à se réunir dans les écoles et et les communes, à participer à ses Réunions d'Information Syndicales (RIS) et aux AG qui pourraient être organisées pour en discuter.

 

RIS : non à la limitation du droit syndical !

Chacun se doit de s'informer alors que les attaques contre l’École de la République, ses personnels, leur statut, leur salaire et leurs pensions se multiplient. Pourtant, une offensive est menée par certains IEN contre le droit d’assister à la RIS que vous avez choisie, prise sur l'animation que vous avez choisie !

Désignation de rapporteur-e d'animation, interdiction de fractionner une animation de 6 ou 9 heures, désignation arbitraire d'écoles sur des projets forçant à assister à telle ou telle animation...tout semble mis en œuvre pour atteindre le droit syndical, en totale opposition avec les textes. Rien ne vous contraint à accepter ces missions qui entravent votre droit syndical.

Le droit de fractionner des animations « en présentiel » ou « en distanciel » nous avait été confirmé lors d'une audience par l'ancien DASEN, M. J-Y. Bessol, en total respect des textes.

 

Contactez le syndicat en cas de pression.

Le SNUDI-FO saisira très rapidement le DASEN de ces tentatives de limitation du droit à se réunir et s'informer.

Tout sur nos droit à RIS ici

La fiche à destination de l'IEN ici

Fermer Fermer


inFO SNUDI 62 14 mai 2019

Après la grève Fonction Publique du 9 mai

La mobilisation était importante dans les rues de Lille, Arras, Calais, Lens et Boulogne. Plusieurs écoles étaient fermées, de nombreux collègues ont pris place dans les cortèges. A Calais, comme dans de nombreuses villes de France, une assemblée générale des grévistes s'est tenue pour discuter des actions à venir. Nous ne pouvons pas en rester là. Ce qui est en jeu, c'est la liquidation du Service Public de nos droits et nos statuts.

Pour Force Ouvrière, il n'y a pas de République sans Service Public !

Lire le communiqué Force Ouvrière ici

Lire la proposition pour la mobilisation après la grève du 09/05

Répression syndicale : soutien à notre collègue

Ce 12 mai, une collègue su SN-FO-LC 75 (syndicat des lycées et collèges) a été mise en garde à vue pour « insulte au président de la République » ainsi que son compagnon qui tentait de la protéger. Elle manifestait pacifiquement et personne n'a confirmé la véracité de l'insulte.

Le SNUDI-FO 62 a adressé son soutien le plus total à la collègue incriminée ainsi qu'à son syndicat. Nous exigeons l'abandon des poursuites judiciaires à son encontre.

Votre suivi de carrière avec le SNUDI-FO

Suite aux nombreux dysfonctionnements (hélas prévisibles) du serveur mouvement, les dates des Groupe de Travail et CAPD ont été modifiées.

24 mai : Groupe de Travail Hors-Classe

28 mai : CAPD Hors-Classe

11 juin : CAPD 1er temps du mouvement

21 juin : Groupe de Travail 2nd temps du mouvement

5 juillet : CAPD Classe Exceptionnelle – Ineat Exeat - 2nd temps du mouvement

Vous pouvez joindre vos élus après les CAPD aux numéros suivants

Adam BRICARD : 06 13 77 43 84 Lucie ROZANES 06 86 45 00 25

REMPLISSEZ LES FICHES DE SUIVI ET NOUS VOUS RAPPELLERONS ! Joignez-y votre accusé de réception (qui devrait arriver très rapidement)

Fiche de suivi mouvement ici

(à compléter, enregistrer et nous renvoyer)

Fiche de suivi Hors-Classe ici

(à compléter, enregistrer et nous renvoyer)

Les revendications du SNUDI-FO sont plus que jamais conformes aux attentes des personnels

  • deuxième phase informatisée

  • aucune extension des vœux et des affectations à titre définitif uniquement prononcées sur des postes précis demandés

  • plus aucun poste bloqué

La volonté du ministère d'affecter à titre définitif le plus grand nombre de collègues dans la précipitation repousse encore une fois la date de nomination. Rappelons que le SNUDI-FO (avec le SNU-ipp et le Se-Unsa) s'est opposé nationalement à ces nouvelles règles d'affectation qui laissent une large place à l'arbitraire.

Stage syndical « connaître ses droits »

Les lundi 24 et mardi 25 juin à Calais, à l'Union Locale F.O, Bourse du Travail, Place Crèvecoeur.

Rappel : ces stages sont ouverts à tous les enseignants du 1er degré, syndiqués ou non. Nous avons le droit à 12 jours de stage par an. C'est un droit. Utilisons-le largement.

Modalités :

  • l'IEN doit être prévenu-e au moins un mois à l'avance, avant le vendredi 24 mai.

  • Sans réponse de l'IEN avant le quinzième jour précédant le stage (soit le 9 juin), il est réputé accordé.

  • L'inscription se fait UNIQUEMENT auprès du syndicat par courriel à l'adresse contact@snudifo62 ou par sms au 06.13.77.43.84 avec votre courriel indiqué dans le SMS.

La priorité sera donnée aux adhérents du SNUDI-FO.

Participez à nos RIS 

Attention : la RIS d'Arras est déplacée à Athies, la Maison des Sociétés étant indisponible (bureau de vote installé dès le samedi) .

Informez-vous en toute indépendance :

CALAIS : vendredi 17 mai à 17h00 ,Ecole de la Porte de Paris, Rue Philéas Réant.

LONGFOSSE: mardi 21 mai à 17h00, École de Longfossé, Place de la Mairie

Attention, même date, lieu différent ! Maison des Société d'Arras indisponible !

ATHIES: samedi 25 mai à 9h30, Ecole Primaire, Place Foch (à côté de la Mairie)

OYE-PLAGE: mardi 11 juin à 17h00, École des Dunes, rue des Ecoles.

Attention, RIS décalée !

LENS: mercredi 19 juin à 9h30, Union Départementale FO, Avenue Alfred Van Pelt.

Fiche à envoyer à l'IEN ici

Adhérer en 2019 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail.

Lire la suite Lire la suite

inFO SNUDI 62 14 mai 2019

Après la grève Fonction Publique du 9 mai

La mobilisation était importante dans les rues de Lille, Arras, Calais, Lens et Boulogne. Plusieurs écoles étaient fermées, de nombreux collègues ont pris place dans les cortèges. A Calais, comme dans de nombreuses villes de France, une assemblée générale des grévistes s'est tenue pour discuter des actions à venir. Nous ne pouvons pas en rester là. Ce qui est en jeu, c'est la liquidation du Service Public de nos droits et nos statuts.

Pour Force Ouvrière, il n'y a pas de République sans Service Public !

Lire le communiqué Force Ouvrière ici

Lire la proposition pour la mobilisation après la grève du 09/05

Répression syndicale : soutien à notre collègue

Ce 12 mai, une collègue su SN-FO-LC 75 (syndicat des lycées et collèges) a été mise en garde à vue pour « insulte au président de la République » ainsi que son compagnon qui tentait de la protéger. Elle manifestait pacifiquement et personne n'a confirmé la véracité de l'insulte.

Le SNUDI-FO 62 a adressé son soutien le plus total à la collègue incriminée ainsi qu'à son syndicat. Nous exigeons l'abandon des poursuites judiciaires à son encontre.

Votre suivi de carrière avec le SNUDI-FO

Suite aux nombreux dysfonctionnements (hélas prévisibles) du serveur mouvement, les dates des Groupe de Travail et CAPD ont été modifiées.

24 mai : Groupe de Travail Hors-Classe

28 mai : CAPD Hors-Classe

11 juin : CAPD 1er temps du mouvement

21 juin : Groupe de Travail 2nd temps du mouvement

5 juillet : CAPD Classe Exceptionnelle – Ineat Exeat - 2nd temps du mouvement

Vous pouvez joindre vos élus après les CAPD aux numéros suivants

Adam BRICARD : 06 13 77 43 84 Lucie ROZANES 06 86 45 00 25

REMPLISSEZ LES FICHES DE SUIVI ET NOUS VOUS RAPPELLERONS ! Joignez-y votre accusé de réception (qui devrait arriver très rapidement)

Fiche de suivi mouvement ici

(à compléter, enregistrer et nous renvoyer)

Fiche de suivi Hors-Classe ici

(à compléter, enregistrer et nous renvoyer)

Les revendications du SNUDI-FO sont plus que jamais conformes aux attentes des personnels

  • deuxième phase informatisée

  • aucune extension des vœux et des affectations à titre définitif uniquement prononcées sur des postes précis demandés

  • plus aucun poste bloqué

La volonté du ministère d'affecter à titre définitif le plus grand nombre de collègues dans la précipitation repousse encore une fois la date de nomination. Rappelons que le SNUDI-FO (avec le SNU-ipp et le Se-Unsa) s'est opposé nationalement à ces nouvelles règles d'affectation qui laissent une large place à l'arbitraire.

Stage syndical « connaître ses droits »

Les lundi 24 et mardi 25 juin à Calais, à l'Union Locale F.O, Bourse du Travail, Place Crèvecoeur.

Rappel : ces stages sont ouverts à tous les enseignants du 1er degré, syndiqués ou non. Nous avons le droit à 12 jours de stage par an. C'est un droit. Utilisons-le largement.

Modalités :

  • l'IEN doit être prévenu-e au moins un mois à l'avance, avant le vendredi 24 mai.

  • Sans réponse de l'IEN avant le quinzième jour précédant le stage (soit le 9 juin), il est réputé accordé.

  • L'inscription se fait UNIQUEMENT auprès du syndicat par courriel à l'adresse contact@snudifo62 ou par sms au 06.13.77.43.84 avec votre courriel indiqué dans le SMS.

La priorité sera donnée aux adhérents du SNUDI-FO.

Participez à nos RIS 

Attention : la RIS d'Arras est déplacée à Athies, la Maison des Sociétés étant indisponible (bureau de vote installé dès le samedi) .

Informez-vous en toute indépendance :

CALAIS : vendredi 17 mai à 17h00 ,Ecole de la Porte de Paris, Rue Philéas Réant.

LONGFOSSE: mardi 21 mai à 17h00, École de Longfossé, Place de la Mairie

Attention, même date, lieu différent ! Maison des Société d'Arras indisponible !

ATHIES: samedi 25 mai à 9h30, Ecole Primaire, Place Foch (à côté de la Mairie)

OYE-PLAGE: mardi 11 juin à 17h00, École des Dunes, rue des Ecoles.

Attention, RIS décalée !

LENS: mercredi 19 juin à 9h30, Union Départementale FO, Avenue Alfred Van Pelt.

Fiche à envoyer à l'IEN ici

Adhérer en 2019 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail.

Fermer Fermer


Flash-inFO SNUDI 7 mai 2019

La grève du jeudi 9 mai s’annonce massive. D’après les informations qui nous remontent, si la participation est variable, il y aura dans certaines circonscriptions jusque 77% de grévistes !

Participez aux manifestations et aux assemblées des grévistes pour décider des suites de la mobilisation.

 

Manifestations et assemblées du jeudi 9 mai :

  • ARRAS : Assemblée des grévistes à 9h à la Maison des Sociétés suivie d’une manifestation en ville
  • BOULOGNE SUR MER   Manifestation, Rassemblement à 9h30 devant la Bourse du travail
  • CALAIS : Manifestation, Rassemblement à 9h30 devant la sous-préfecture puis Assemblée des grévistes à 14h30 à la Bourse du Travail
  • LENS : Manifestation, Rassemblement à 10h Place du Cantin

Manifestation régionale à LILLE : rassemblement à 14h30, Porte de Paris

Participez aux assemblées pour discuter de la suite du mouvement.

 

La fédération des fonctionnaires FO a déposé un préavis de grève reconductible pour toute la fonction publique.

 

C’est le moment de se mobiliser !

 

Deux modèles de lettres d’information pour les parents.

iconepdf.pngiconepdf.png

N’hésitez pas à faire appel à vos élus du SNUDI-FO pour tout problème :

Pour la CAPD : Adam BRICARD, Tél. 06 13 77 43 84 / Lucie ROZANES, Tél. 06 86 45 00 25

Pour le CTSD : Jean-Paul ROZANES, Tél. 06 33 05 50 58

Lire la suite Lire la suite

Flash-inFO SNUDI 7 mai 2019

La grève du jeudi 9 mai s’annonce massive. D’après les informations qui nous remontent, si la participation est variable, il y aura dans certaines circonscriptions jusque 77% de grévistes !

Participez aux manifestations et aux assemblées des grévistes pour décider des suites de la mobilisation.

 

Manifestations et assemblées du jeudi 9 mai :

  • ARRAS : Assemblée des grévistes à 9h à la Maison des Sociétés suivie d’une manifestation en ville
  • BOULOGNE SUR MER   Manifestation, Rassemblement à 9h30 devant la Bourse du travail
  • CALAIS : Manifestation, Rassemblement à 9h30 devant la sous-préfecture puis Assemblée des grévistes à 14h30 à la Bourse du Travail
  • LENS : Manifestation, Rassemblement à 10h Place du Cantin

Manifestation régionale à LILLE : rassemblement à 14h30, Porte de Paris

Participez aux assemblées pour discuter de la suite du mouvement.

 

La fédération des fonctionnaires FO a déposé un préavis de grève reconductible pour toute la fonction publique.

 

C’est le moment de se mobiliser !

 

Deux modèles de lettres d’information pour les parents.

iconepdf.pngiconepdf.png

N’hésitez pas à faire appel à vos élus du SNUDI-FO pour tout problème :

Pour la CAPD : Adam BRICARD, Tél. 06 13 77 43 84 / Lucie ROZANES, Tél. 06 86 45 00 25

Pour le CTSD : Jean-Paul ROZANES, Tél. 06 33 05 50 58

Fermer Fermer


inFO SNUDI 62 5 mai 2019

 Tous en grève jeudi 9 mai pour sauver le statut de fonctionnaire, pour défendre notre régime de retraite et pour le retrait de la loi Blanquer.

Participez aux manifestations et aux réunions des grévistes pour décider des suites de la mobilisation.

 

Manifestations et réunions du jeudi 9 mai :

A CALAIS :

-  Manifestation au départ de la sous-préfecture, rassemblement à 9h30

-  Réunion des grévistes à 14h30 à la Bourse du travail, Place Crèvecoeur.

A  ARRAS :                          

-  Réunion des grévistes à 9h00 à la Maison des Sociétés, rue Aristide Briand.

A LILLE : Manifestation régionale, rassemblement à 14h30, Porte de Paris

 

( D'autres manifestations pourront être annoncées.)

C’est un fait rare : l’ensemble des fédérations de Fonctionnaires, FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNSA – CFDT – CFTC – CGC appellent tous les fonctionnaires à la GREVE contre le projet de loi dit « de transformation de la Fonction Publique ».

 

Ce projet de loi conduit à détruire la fonction publique

-       en s'attaquant au statut avec la suppression du contrôle des CAP sur l’avancement et sur le mouvement et la suppression des CHSCT

-       en permettant de supprimer des emplois et d’accroître les recrutements sous contrat avec notamment des contrats de projet

-       en permettant de privatiser des pans entiers des services publics au détriment des usagers.

 

La Loi Blanquer, bien mal nommée « Ecole de la confiance » se place complètement dans ce cadre. La suppression de 1055 postes de PE aux concours (alors que le Blanquer en ajoute 300 pour l’enseignement privé) en est une parfaite illustration.    Lire le communiqué.

 

Le Président Macron prétend avoir entendu la colère qui monte dans le pays mais il maintient toutes ces mesures dont un des objectifs et d’arriver à supprimer 120.000 postes dans un premier temps.

 

L’annonce d’une limitation à 24 en GS, CP et CE1 ne donne aucune garantie. Le SNUDI-FO demande la création de postes supplémentaires car sinon, cela reviendra à charger les autres classes.

 

D’ores et déjà, la mobilisation s’annonce forte : plusieurs écoles nous ont fait savoir qu’elles seront fermées, d’autres que le nombre de grévistes sera majoritaire.

 

Dans tous les secteurs de la Fonction Publique les hôpitaux, les collectivités locales les services de l’Etat, les finances publiques, la grève sera très suivie.

 

Dans plusieurs écoles qui seront en grève, des parents d’élèves nous ont informés de leur décision d’organiser une opération « école morte » le 10 mai, pour soutenir l’action des enseignants et montrer leur solidarité.

 

La FNEC FP FO propose que les personnels de l’Education nationale grévistes se réunissent le 9 mai pour discuter de la situation et des suites à donner à la mobilisation pour gagner.

 

C’est maintenant qu’il faut se mobiliser. Après les manifs énormes du 1er mai, les mouvements contre la loi Blanquer, la mobilisation sociale qui continue les samedis, le GOUVERNEMENT DOIT ENTENDRE,

NOUS POUVONS LE FAIRE PLIER !

Participez aux manifestations et aux réunions des grévistes.

 

A Calais :

Les syndicats Snudi-FO, SnFOLc, SNES et SNUipp-FSU, ainsi que SUD-territoriaux, le collectif du Calaisis contre les fermetures de classes et les Gilets jaunes se sont réunis le 29 avril.

Ils ont décidé d’organiser une manifestation au départ de la sous-préfecture de Calais à 9h30.

Un appel a été adopté (à lire en fichier joint) et le parcours a été déposé.

Le SE-UNSA nous a annoncé qu’il participera à cette manifestation.

Réunion des grévistes après la manifestation, à 14h30 à la Bourse du travail de Calais.

 

A Arras :

Le SNUDI-FO et le SNUipp-FSU appellent à une Assemblée des grévistes à 9h00 à la Maison des Sociétés ; ils appellent à participer à la manifestation régionale de l’après-midi à LILLE (rassemblement à 14h30, Porte de Paris)

 

Envoyez-nous par retour de mail ou SMS (06.13.77.43.84 ou 06.33.05.50.58) le nombre de grévistes dans votre école.

 

Déclaration d'intention de faire grève à télécharger   > A faire parvenir à l'IEN avant le lundi 6 mai minuit. Si vous n’avez pas fait cette déclaration, vous avez quand même le droit de faire grève. Le droit de grève est imprescriptible. Contactez le SNUDI-FO en cas de pression.

 

Immixtion des politiques dans les écoles de l'Arrageois

La députée Jacqueline MAQUET s'est adressée par écrit aux directeurs-trices de sa circonscription électorale pour assurer le service après-vente de la loi Blanquer. Déjà connue pour être intervenue dans une école pour demander l'orientation d'un élève en classe « Ulysse » (dénomination qui en dit long sur sa connaissance de l’Education nationale), Mme la Députée voudrait maintenant dicter aux enseignants ce qu’ils doivent penser des réformes de son Gouvernement.

Non vraiment,  les directeurs-trices n’ont pas besoin de ses lumières !

 

Participez à notre prochain stage « connaître ses droits »

Stage de deux jours, les lundi 24 et mardi 25 juin à Calais, à l'Union Locale F.O, Bourse du Travail, Place Crèvecoeur.

Rappel : nos stages sont ouverts à tous les enseignants du 1er degré, syndiqués ou non. Nous avons le droit à 12 jours de stage par an. C'est un droit. Utilisons-le largement.

Modalités :

- pour les stages, la demande faite avec le courrier que nous adresserons aux inscrits doit parvenir à l’IEN un mois avant le 1er jour du stage, donc pour le vendredi 24 mai au plus tard.

- Sans réponse de l'IEN avant le quinzième jour précédant le stage (soit le 9 juin), il est réputé accordé.

- L'inscription se fait UNIQUEMENT auprès du syndicat par courriel à l'adresse contact@snudifo62 ou par sms au 06.13.77.43.84 avec votre courriel indiqué dans le SMS.

La priorité sera donnée aux adhérents du SNUDI-FO.

 

Participez à nos RIS 

Attention : la RIS d'Arras est déplacée à Athies, la Maison des Sociétés étant indisponible (bureau de vote installé dès le samedi) .

Informez-vous en toute indépendance :

WIMILLE : jeudi 9 mai à 17h00, École Dely-Sergent, rue du Lieutenant Dely.

SAINT-MARTIN lès TATINGHEM : mardi 14 mai à 17h00, École du Long Jardin, rue des Iris.

CALAIS : vendredi 17 mai à 17h00 ,Ecole Porte de Paris, Rue Philéas Réant.

LONGFOSSE : mardi 21 mai à 17h00, École de Longfossé, Place de la Mairie

Attention, même date, lieu différent

ARRAS (à ATHIES) : samedi 25 mai à 9h30, Ecole Primaire d’Athies, Place Foch (à côté de la Mairie)

OYE-PLAGE : mardi 11 juin à 17h00, École des Dunes, rue des Ecoles.

Attention, RIS décalée !

LENS: mercredi 19 juin à 9h30, Union Départementale FO, Avenue Alfred Van Pelt.

La fiche RIS à envoyer à l'IEN ici

 

Tout savoir sur les RIS : c'est ici

 

Adhérer en 2019 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail.

N’hésitez pas à faire appel à vos élus du SNUDI-FO pour tout problème :

Pour la CAPD : Adam BRICARD, Tél. 06 13 77 43 84 / Lucie ROZANES, Tél. 06 86 45 00 25

Pour le CTSD : Jean-Paul ROZANES, Tél. 06 33 05 50 58

Lire la suite Lire la suite

inFO SNUDI 62 5 mai 2019

 Tous en grève jeudi 9 mai pour sauver le statut de fonctionnaire, pour défendre notre régime de retraite et pour le retrait de la loi Blanquer.

Participez aux manifestations et aux réunions des grévistes pour décider des suites de la mobilisation.

 

Manifestations et réunions du jeudi 9 mai :

A CALAIS :

-  Manifestation au départ de la sous-préfecture, rassemblement à 9h30

-  Réunion des grévistes à 14h30 à la Bourse du travail, Place Crèvecoeur.

A  ARRAS :                          

-  Réunion des grévistes à 9h00 à la Maison des Sociétés, rue Aristide Briand.

A LILLE : Manifestation régionale, rassemblement à 14h30, Porte de Paris

 

( D'autres manifestations pourront être annoncées.)

C’est un fait rare : l’ensemble des fédérations de Fonctionnaires, FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNSA – CFDT – CFTC – CGC appellent tous les fonctionnaires à la GREVE contre le projet de loi dit « de transformation de la Fonction Publique ».

 

Ce projet de loi conduit à détruire la fonction publique

-       en s'attaquant au statut avec la suppression du contrôle des CAP sur l’avancement et sur le mouvement et la suppression des CHSCT

-       en permettant de supprimer des emplois et d’accroître les recrutements sous contrat avec notamment des contrats de projet

-       en permettant de privatiser des pans entiers des services publics au détriment des usagers.

 

La Loi Blanquer, bien mal nommée « Ecole de la confiance » se place complètement dans ce cadre. La suppression de 1055 postes de PE aux concours (alors que le Blanquer en ajoute 300 pour l’enseignement privé) en est une parfaite illustration.    Lire le communiqué.

 

Le Président Macron prétend avoir entendu la colère qui monte dans le pays mais il maintient toutes ces mesures dont un des objectifs et d’arriver à supprimer 120.000 postes dans un premier temps.

 

L’annonce d’une limitation à 24 en GS, CP et CE1 ne donne aucune garantie. Le SNUDI-FO demande la création de postes supplémentaires car sinon, cela reviendra à charger les autres classes.

 

D’ores et déjà, la mobilisation s’annonce forte : plusieurs écoles nous ont fait savoir qu’elles seront fermées, d’autres que le nombre de grévistes sera majoritaire.

 

Dans tous les secteurs de la Fonction Publique les hôpitaux, les collectivités locales les services de l’Etat, les finances publiques, la grève sera très suivie.

 

Dans plusieurs écoles qui seront en grève, des parents d’élèves nous ont informés de leur décision d’organiser une opération « école morte » le 10 mai, pour soutenir l’action des enseignants et montrer leur solidarité.

 

La FNEC FP FO propose que les personnels de l’Education nationale grévistes se réunissent le 9 mai pour discuter de la situation et des suites à donner à la mobilisation pour gagner.

 

C’est maintenant qu’il faut se mobiliser. Après les manifs énormes du 1er mai, les mouvements contre la loi Blanquer, la mobilisation sociale qui continue les samedis, le GOUVERNEMENT DOIT ENTENDRE,

NOUS POUVONS LE FAIRE PLIER !

Participez aux manifestations et aux réunions des grévistes.

 

A Calais :

Les syndicats Snudi-FO, SnFOLc, SNES et SNUipp-FSU, ainsi que SUD-territoriaux, le collectif du Calaisis contre les fermetures de classes et les Gilets jaunes se sont réunis le 29 avril.

Ils ont décidé d’organiser une manifestation au départ de la sous-préfecture de Calais à 9h30.

Un appel a été adopté (à lire en fichier joint) et le parcours a été déposé.

Le SE-UNSA nous a annoncé qu’il participera à cette manifestation.

Réunion des grévistes après la manifestation, à 14h30 à la Bourse du travail de Calais.

 

A Arras :

Le SNUDI-FO et le SNUipp-FSU appellent à une Assemblée des grévistes à 9h00 à la Maison des Sociétés ; ils appellent à participer à la manifestation régionale de l’après-midi à LILLE (rassemblement à 14h30, Porte de Paris)

 

Envoyez-nous par retour de mail ou SMS (06.13.77.43.84 ou 06.33.05.50.58) le nombre de grévistes dans votre école.

 

Déclaration d'intention de faire grève à télécharger   > A faire parvenir à l'IEN avant le lundi 6 mai minuit. Si vous n’avez pas fait cette déclaration, vous avez quand même le droit de faire grève. Le droit de grève est imprescriptible. Contactez le SNUDI-FO en cas de pression.

 

Immixtion des politiques dans les écoles de l'Arrageois

La députée Jacqueline MAQUET s'est adressée par écrit aux directeurs-trices de sa circonscription électorale pour assurer le service après-vente de la loi Blanquer. Déjà connue pour être intervenue dans une école pour demander l'orientation d'un élève en classe « Ulysse » (dénomination qui en dit long sur sa connaissance de l’Education nationale), Mme la Députée voudrait maintenant dicter aux enseignants ce qu’ils doivent penser des réformes de son Gouvernement.

Non vraiment,  les directeurs-trices n’ont pas besoin de ses lumières !

 

Participez à notre prochain stage « connaître ses droits »

Stage de deux jours, les lundi 24 et mardi 25 juin à Calais, à l'Union Locale F.O, Bourse du Travail, Place Crèvecoeur.

Rappel : nos stages sont ouverts à tous les enseignants du 1er degré, syndiqués ou non. Nous avons le droit à 12 jours de stage par an. C'est un droit. Utilisons-le largement.

Modalités :

- pour les stages, la demande faite avec le courrier que nous adresserons aux inscrits doit parvenir à l’IEN un mois avant le 1er jour du stage, donc pour le vendredi 24 mai au plus tard.

- Sans réponse de l'IEN avant le quinzième jour précédant le stage (soit le 9 juin), il est réputé accordé.

- L'inscription se fait UNIQUEMENT auprès du syndicat par courriel à l'adresse contact@snudifo62 ou par sms au 06.13.77.43.84 avec votre courriel indiqué dans le SMS.

La priorité sera donnée aux adhérents du SNUDI-FO.

 

Participez à nos RIS 

Attention : la RIS d'Arras est déplacée à Athies, la Maison des Sociétés étant indisponible (bureau de vote installé dès le samedi) .

Informez-vous en toute indépendance :

WIMILLE : jeudi 9 mai à 17h00, École Dely-Sergent, rue du Lieutenant Dely.

SAINT-MARTIN lès TATINGHEM : mardi 14 mai à 17h00, École du Long Jardin, rue des Iris.

CALAIS : vendredi 17 mai à 17h00 ,Ecole Porte de Paris, Rue Philéas Réant.

LONGFOSSE : mardi 21 mai à 17h00, École de Longfossé, Place de la Mairie

Attention, même date, lieu différent

ARRAS (à ATHIES) : samedi 25 mai à 9h30, Ecole Primaire d’Athies, Place Foch (à côté de la Mairie)

OYE-PLAGE : mardi 11 juin à 17h00, École des Dunes, rue des Ecoles.

Attention, RIS décalée !

LENS: mercredi 19 juin à 9h30, Union Départementale FO, Avenue Alfred Van Pelt.

La fiche RIS à envoyer à l'IEN ici

 

Tout savoir sur les RIS : c'est ici

 

Adhérer en 2019 au SNUDI-FO, c'est réellement défendre les postes, les salaires, les conditions de travail.

N’hésitez pas à faire appel à vos élus du SNUDI-FO pour tout problème :

Pour la CAPD : Adam BRICARD, Tél. 06 13 77 43 84 / Lucie ROZANES, Tél. 06 86 45 00 25

Pour le CTSD : Jean-Paul ROZANES, Tél. 06 33 05 50 58

Fermer Fermer


Agenda syndical